Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : La fiscalité forestière et la gestion durable des forêts au centre des échanges entre Ève Bazaiba et Gabriel Mola

Published

on

La Vice-Première ministre, ministre de l’Environnement et Développement Durable, Ève Bazaiba, a échangé, le jeudi 3 juin 2021, à Kinshasa, avec le Président de la Fédération des industriels du bois (FIB), Gabriel Mola Motya.

Les deux personnalités ont abordé les questions liées à la fiscalité forestière, la gestion durable des forêts, la gestion de la flore et de la faune, la gouvernance forestière et de l’application de la loi forestière.

Au sortir de cette audience, Gabriel Mola Motya a indiqué que la Vice-Premiere ministre, ministre de l’Environnement et du Développement durable envisage une réunion avant la fin du mois en cours entre tous les acteurs impliqués.

« Elle a promis, dans les tout prochains jours, d’ici la fin du mois, d’organiser une grande réunion de concertation. Au cours de cette réunion, l’administration et les concessionnaires forestiers vont se retrouver autour de la table pour décortiquer tous les problèmes que nous avons posés et essayer d’y donner des réponses », a indiqué Gabriel Mola Motya.

Le Président de la FIB a salué la maîtrise des problèmes du secteur par Ève Bazaiba.

Ce dernier a promis de sensibiliser les membres de sa structure pour leur implication dans ce processus.

« Nous allons sensibiliser nos membres, parce que, pour nous, cette rencontre sera une première et puis, cela va permettre de résoudre pas mal de problèmes », a-t-il souligné.

Signalons que la Fédération des Industriels du Bois, connue sous le sigle FIB, est un syndicat professionnel créé le 24 mars 2006 et dispose d’une personnalité juridique propre.

A l’issue de la revue légale sur la conversion des anciens titres forestiers en contrats de concession forestière, ses membres détiennent 69% des superficies sur les concessions forestières octroyées en République Démocratique du Congo.

La FIB assure une triple mission, à savoir :

1° Promouvoir les intérêts des entreprises du secteur du bois pour participer au développement intégral de la communauté.

A cette fin, elle œuvre pour la gestion durable des ressources forestières.

2° Représenter auprès des pouvoirs publics, des organismes nationaux et internationaux, les industriels du bois sur les questions liées à l’exploitation et la gestion durable des forêts, l’industrie de transformation et le commerce international du bois.

3° Conseiller les entreprises forestières dans l’interprétation des dispositions légales et réglementaires tant nationales qu’étrangères, collecter et diffuser celles-ci parmi les membres.

Mitterrand MASAMUNA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito