Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : l’Anapi et les experts sectoriels en retraite pour élaborer la nouvelle Feuille de route des réformes du climat des affaires

Published

on

L’Agence Nationale pour la Promotion des Investissements (Anapi), organise du 19 au 24 avril 2021, avec tous les délégués des Ministères et structures réformatrices, la retraite du Groupe Thématique d’Experts Sectoriels sur le climat des affaires à Mbuela Lodge dans la province du Kongo Central.

Au cours de cette retraite, les Experts sectoriels, sous la coordination de l’ANAPI, se penchent sur l’élaboration de la nouvelle Feuille de route des réformes du climat des affaires. Elle doit être plus dynamique et plus ambitieuse, s’adaptant au mieux au contexte socio-économique actuel et s’alignant aux priorités du Programme National Stratégique de Développement (PNSD).

Cette vision a été expliquée aux participants par le Directeur Général de l’Anapi, Anthony Nkinzo.

« Les réformes d’aujourd’hui, qu’il s’agisse de celles ayant trait au Doing Business ou encore celles se rapportant à l’environnement général des affaires, nous les voulons pointues, courageuses et audacieuses, car le développement économique et l’attraction des investissements productifs et durables en République Démocratique du Congo sont conditionnés par l’assainissement de l’environnement des affaires. »

« Cette facilité dans la pratique des affaires doit se traduire notamment par la simplification de la fiscalité, la réduction des procédures et des coûts des formalités administratives, etc. », a indiqué Anthony Nkinzo.

Il sied de noter que cette nouvelle Feuille de route s’explique par le fait que plusieurs réformes initiées souffrent encore d’inexécution. Et certaines réformes déjà initiées n’ont eu qu’un faible impact sur terrain quand on considère le degré de satisfaction des bénéficiaires.

« Parmi les raisons qui expliquent ces faiblesses, nous avons la faible appropriation institutionnelle du processus des réformes, la faible synergie entre le Pouvoir central et les Provinces et la résistance de l’Administration publique à appliquer les réformes initiées », a souligné le Directeur Général de l’Anapi.

Toutefois, rappelons-le, le processus d’assainissement du climat des affaires dans lequel le pays s’est engagé depuis le début des années 2000 a rendu possible quelques avancées au plan de l’amélioration de l’environnement des affaires et de l’attraction des investissements en République Démocratique du Congo.

La retraite de Mbuela Lodge obéit à un calendrier bien élaboré.

Dans un premier temps, l’Anapi avait organisé le 4 mars 2021 des ateliers d’évaluation de la Feuille de route des réformes avec toutes les parties prenantes (Administrations et Services réformateurs, corporations du secteur privé, partenaires techniques au développement, Cellule Climat des Affaires de la Présidence, etc.).

Plus de 50 experts avaient pris part à ces travaux, à l’issue desquels il a été dressé un état des lieux de la mise en œuvre de cette Feuille de route.

Les réformes effectives et celles jugées non pertinentes au contexte actuel ont été élaguées, d’autres ont été reformulées, et celles nécessitant une plus grande réflexion ont été renvoyées pour des discussions avancées durant la retraite du Groupe Thématique d’Experts Sectoriels.

La retraite de Mbuela Lodge est ouverte aux membres du Groupe Thématique d’Experts Sectoriels sur le climat des affaires notamment tous les délégués des Ministères et structures réformatrices (représentants des Secrétariats Généraux, CNSS, DGI, DGDA, DGRAD, GUCE, etc.), les représentants des structures techniques gouvernementales et des corporations du secteur privé (CCA, CONAREF, CTR, CPCE, COREF, FEC, FENAPEC, COPEMECO, etc.).

Nadine FULA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito