Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : le CORAF se dote d’une feuille de route 2022 sur l’intégration des pays d’Afrique centrale

Avatar of La Rédaction

Published

on

RDC le CORAF se dote dune feuille de route 2022 sur lintegration des pays dAfrique centrale

Une feuille de route 2022 sera mise en œuvre pour la stratégie de redéploiement du Conseil ouest et centre africain pour la recherche et le développement agricoles (CORAF) en Afrique Centrale. C’est l’une des conclusions et recommandations dressées à la clôture des travaux de la Conférence internationale sur l’intégration des pays d’Afrique centrale dans les activités du CORAF.

Cette conférence, couplée à l’atelier pour la création d’une alliance pour une agriculture intelligente face au climat en Afrique centrale, s’est clôturée, le vendredi 26 novembre 2021, au Cercle de Kinshasa.

Les experts se sont en effet projetés dans une perspective de renforcement du partenariat CEEAC-CEMAC-CORAF-WAVE dans le cadre de la stratégie de redéploiement en Afrique Centrale. Ce qui leur a permis d’esquisser un cadre d’intervention régional pour la promotion d’une agriculture intelligente face au climat, et d’entamer la constitution d’une Alliance AIC de mise en œuvre dudit cadre d’intervention.

Concernant toujours cette Feuille de route, il faut noter qu’elle envisage adopter un Mémorandum d’Entente CEEAC-CORAF pour la mise en œuvre des résultats de l’étude de définition d’une stratégie de redéploiement des activités en Afrique Centrale. Il est prévu aussi la réalisation des missions-pays pour l’adoption d’avenants nationaux audit mémorandum, l’élaboration de projets d’appui en matière, entre autres, de renforcement des capacités, d’adaptation aux changements climatiques, d’accroissement de la productivité agro sylvo pastorale et halieutique et de la nutrition, d’emploi des jeunes et de promotion de l’entrepreneuriat féminin, et de formulation de plans de renforcement du CARBAP et du PRASAC.

Pour y parvenir, le CORAF doit initier une rencontre de haut niveau avec la CEMAC pour convenir d’un cadre explicite de coopération; et mettre à profit la prochaine Session de son Assemblée Générale, prévue en janvier 2022, à Ndjamena au Tchad, pour procéder à la signature du mémorandum d’entente révisé.

Ces assises de cinq (5) jours ont permis aux participants et experts d’examiner les opportunités pour renforcer la coopération scientifique entre les États d’Afrique centrale, les institutions gouvernementales régionales, les partenaires au développement, les organisations paysannes et le CORAF. Occasion pour eux de passer en revue et proposer une nouvelle stratégie pour faciliter l’intégration des États d’Afrique centrale et des Communautés économiques régionales dans les activités du CORAF.

La Directrice adjointe du cabinet du Ministre de la Recherche scientifique et innovation technologique, Madame Ndandu Mayamba, a clôturé ces assises, en lieu et place du Ministre de tutelle empêché.

Tout en encourageant la création des unités de production des intrants agricoles (outils, fertilisants, produits phytosanitaires, semences, etc.), elle a appelé au soutien de la production agricole notamment par la distribution des outils et matériels agricoles ; la création, la réhabilitation et l’appui des instituts de recherches agronomiques.

Aussi, elle a plaidé pour la mise en place des associations et coopératives des femmes maraichères, des éleveurs et des pêcheurs, l’amélioration de la productivité des cultures vivrières et de rente par l’accès aux semences améliorées.

Pour sa part, le Représentant résident de l’IITA en RDC, Docteur Zoumana Bamba, a encouragé les parties prenantes à la mise en œuvre de toutes les recommandations de la Conférence de Kinshasa.

Nadine FULA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Advertisement

Edito