Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : le Gouvernement prévoit d’allouer plus de 234 milliards de CDF au FONER en 2021

Published

on

Dans ses prévisions budgétaires de l’exercice 2021, le Gouvernement de la République démocratique du Congo évalue les dépenses du Fonds National d’Entretien Routier (FONER) à un montant équivalent de 234 milliards 241 millions 326 mille 811 Francs congolais.

Confronté au problème des routes, la République Démocratique du Congo devra miser plus dans l’entretien des routes pour faciliter la circulation des personnes et de leurs biens sur l’ensemble du territoire national.

Notons que sur l’allocation de 438 milliards 993 millions 972 mille 880 de CDF que l’État congolais prévoyait de mettre à disposition du Fonds National d’Entretien Routier dans sa Loi de Finances de l’exercice 2020, seuls 123 milliards 795 millions 753 mille 839 de CDF ont été décaissés au profit des travaux d’entretien des routes.

En République Démocratique du Congo, les routes nationales sont, en effet, des voies importantes qui relient des portions importantes du territoire. Celles-ci sont donc gérées par l’Office national des routes.

Leur usage est parfois soumis à des droits de péage lors du franchissement de certains ouvrages d’art. Le Fonds national d’entretien routier (FONER) a également installé des péages afin de percevoir des fonds pour l’entretien de ces routes. Elles sont ouvertes à tous les véhicules.

Certains tronçons de certaines routes sont trop dégradés pour être utilisables, certains sont difficilement utilisables toute l’année, d’autres sont inutilisables durant la saison des pluies, et certains sont en assez bon état. Mais d’une manière générale, ces routes sont peu entretenues malgré les droits de péage payés au FONER.

Il y a lieu de rappeler que le réseau routier de la République Démocratique du Congo comprend au total 153 209 km de routes dont 58 509 km de routes d’intérêt général, à charge du Ministre des Infrastructures, Travaux publics et Reconstruction, placés sous la gestion de l’Office des Routes (OR).

Environ 3000 km de ces routes d’Intérêt général seraient revêtus à ce jour.

 

Mitterrand MASAMUNA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito