Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : le Gouvernement provincial du Kasaï ferme ses comptes à Afriland first Bank

Published

on

Quelques heures après la déchéance du Gouverneur de la province du Kasaï, le gouvernement provincial a annoncé la fermeture de ses comptes bancaires à Afriland First Bank CD, une banque commerciale opérationnelle en République Démocratique du Congo (RDC).

La décision a été rendue publique dans une annonce faite, le lundi 26 avril 2021, par le ministre provincial des finances, commerce et Civisme fiscal, Hubert Ngulandjoko.

À en croire ce membre de l’exécutif provincial du Kasaï, le Gouvernement provincial du Kasaï a suspendu le versement des recettes provinciales à Afriland First Bank au profit de la Banque Centrale du Congo (BCC), agence de Tshikapa.

« L’Assemblée provinciale a pris certaines mesures qui nous ont été communiquées, notamment la suspension de versement des recettes de la province à Afriland First Bank au profit de la BCC agence de Tshikapa. La deuxième mesure concerne la suspension du partenariat entre le Gouvernement provincial et la société Flash. Le système de numérisation dans nos différents péages n’est plus d’actualité à partir d’aujourd’hui. Je venais de faire la ronde, j’ai demandé aux amis de la société Flash de dégager. Désormais, tous nos péages sont sous le contrôle des agents de la Direction générale des recettes du Kasaï », a déclaré Hubert Ngulandjoko.

La même source a indiqué que ces mesures de l’Assemblée provinciale ont été prises pour sécuriser les patrimoines de l’État, après la destitution du Gouverneur de province, Dieudonné Pieme.

« En tant qu’autorité budgétaire, l’Assemblée provinciale a pris ces mesures pour sécuriser le patrimoine de l’État après la déchéance du Gouverneur Pieme. Nous devons évaluer le partenariat entre le Gouvernement provincial et la société Flash, même chose pour la banque Afriland. Comme vous le savez, tout part d’un crédit obtenu auprès d’Afriland First Bank. L’Assemblée provinciale a trouvé que cet argent n’a pas servi la province et ne peut pas être mis sur les épaules de la province », a ajouté l’argentier de la province du Kasaï.

Signalons par ailleurs que depuis quelques mois, les déchéances sont devenues monnaie courante aux Assemblées provinciales de la RDC. Une situation qui, si l’on n’y prend garde, risque de plonger le pays dans une situation chaotique, surtout quand on sait que certaines motions qui aboutissent aux déchéances de Gouverneurs sont « alimentaires » et ne visent en aucun cas l’avancement de la République.

Olivier Kamo

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito