Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : le Gouverneur a.i du Kongo Central promet de souscrire à la démarche de la SCTP visant la fermeture des ports illégaux

Published

on

Le Gouverneur ad intérim de la province du Kongo Central, Justin Luemba Makoso, a promis au Conseil d’Administration de la Société Commerciale des Transports et des Ports (SCTP), de souscrire à la démarche initiée par ce dernier visant la fermeture de tous les ports privés illégaux et surtout amener les propriétaires à se limiter dorénavant à leur objectif social.

Il l’a dit au cours d’un entretien, le jeudi 16 septembre 2021, avec une délégation de la SCTP conduite par Daniel Mwana à Matadi dans la province du Kongo Central.

Leurs échanges ont tourné autour de la problématique des ports irréguliers fonctionnant dans cette contrée de la République Démocratique du Congo (RDC). Ce qui entrave, jusqu’à ce jour, le bon fonctionnement de la SCTP (ex Onatra).

En effet, cette démarche est consécutive à la décision prise en 2020 au Conseil des ministres, consistant à fermer tous les ports privés illégaux qui fonctionnent à travers toute l’étendue de la RDC.

Selon la SCTP, cette décision prise conformément à la volonté du Chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, qui se montre favorable à la relance des activités de plusieurs entreprises publiques de son pays dont la SCPT.

Depuis que le Conseil des Ministres a pris la décision de fermeture des ports illégaux, la mesure souffre dans la phase de mise en œuvre dans une réelle explication. Ce, malgré les différentes missions diligentées au Kongo Central.

C’est dans ce cadre que le Conseil d’Administration de cette entreprise a jugé bon d’effectuer une descente au Kongo Central pour solliciter l’implication rigoureuse de l’autorité provinciale afin que cette dernière aide la SCTP à rentrer dans ses droits.

D’après les autorités de la SCTP, tous ces ports privés illégaux grignotent délibérément la part des marchés revenant autrefois à la SCTP ( ex ONATRA).

AGNÈS KAYEMBE

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito