Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : le nouveau ministre de Pêche et Elevage entend promouvoir le cadre légal régissant ce secteur longtemps négligé

Published

on

Le nouveau ministre de la pêche et de l’ élevage, Adrien Bokele, s’engage à relancer le secteur de la pêche et élevage en République Démocratique du Congo.

Après sa nomination au sein du nouveau Gouvernement de l’Union sacrée de la nation, Adrien Bokele a fait savoir que la relance du secteur de la pêche et élevage passe par la mise en place d’un cadre de réflexion profond sur les meilleures politiques de développement en République Démocratique du Congo.

Il s’agit, d’après lui,de soutenir l’initiative privée et publique, en vue de susciter la productivité à travers la République Démocratique du Congo.

A cet effet, il a indiqué que la promotion du cadre légal existant dans le secteur de la pêche sur les eaux congolaises, constituera pour lui, un cheval de bataille au cours de son mandat à la tête de ce ministère.

«Ma nomination d’aujourd’hui me permet de réfléchir sur les défis à relever et les moyens à mettre en œuvre pour le développement de la pêche et de l’élevage en République Démocratique du Congo (RDC)», a-t-il déclaré.

Signalons que le Président de la République Démocratique du Congo, Félix-Antoine Tshisekedi, tient à la relance des activités de la pêche et de l’élevage pour répondre à la problématique de la famine en République Démocratique du Congo.

Lors de sa dernière rencontre avec les pêcheurs dans la commune rurale de Maluku, le Président Tshisekedi s’était montré optimiste quant à la réponse au problème congolais d’autosuffisance alimentaire.

Le nouveau Gouvernement Sama Lukonde devra fédérer les efforts pour l’amélioration des conditions de vie de la population congolaise. Et ce, suivant plusieurs recommandations formulées par les différentes parties prenantes de l’Union sacrée de la nation.

Soulignons que les recettes non fiscales attendues du secteur de la Pêche et élevage sont fixées à 5 milliards 963 millions 742 mille 125 francs congolais conformément à la loi de finances de l’exercice 2021.

Ce montant proviendra essentiellement des recettes administratives du ministère de la Pêche et élevage.

Aussi, le Gouvernement congolais prévoit de financer le secteur de pêche et élevage à hauteur de 56 millions de dollars américains soit 0,8% du budget général.

Ce qui constitue un motif de satisfaction du fait que des allocations budgétaires de l’Etat congolais à ce ministère connaissent une nette amélioration contrairement à l’année 2020.

En effet, les prévisions des dépenses sont parties de 0,6% l’année précédente à 0,8% en 2021 et les actions doivent être menées pour assoir une bonne politique dans le secteur de pêche et élevage.

Mitterrand MASAMUNA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito