Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : le Programme d’investissement pour la forêt présente son rapport annuel 2018

Published

on

Chaque mois de juin, le Programme d’investissement pour la Forêt (PIF) présente son Rapport annuel d’activités. C’est dans ce cadre qu’un Atelier national des parties prenantes et de validation du Rapport 2018 a été organisé ce samedi 25 mai 2019 à l’hôtel Venus de Kinshasa.

Cet atelier constitue une opportunité pour toutes les parties prenantes notamment la société civile, les partenaires et le gouvernement, de critiquer et analyser le draft du rapport qui doit être approuvé et transmis à qui de droit.

Cette méthodologie a l’avantage de permettre aux pays membres et bénéficiaires du Fonds d’investissement climatique de renforcer leur projet, de promouvoir les responsabilités et cela afin d’obtenir un financement, lequel financement permet aux pays de renforcer les activités pour la protection de la forêt et ainsi lutter contre le changement climatique.

Contenu du Rapport

Le point focal de PIF en RDC, John Muloba, a levé un pan, de voiles sur quelques réalisations du programme d’investissement pour la forêt pour l’année 2018. Il s’agit notamment de la valorisation d’un boisement d’une dizaine d’hectares d’acacias. Dans la province de Mai-Ndombe, le projet a également mis en œuvre l’approche innovante des paiements pour services environnementaux (PSE) avec les Comités locaux de développement et les paysans.

« Le PIF a aussi utilisé une approche d’appui à la gestion des ressources naturelles par les communautés de base pour améliorer les conditions de vie des populations rurale. Dans le cadre du Projet de gestion améliorée des paysages forestiers, le PIF a financé la structuration et le développement du secteur des foyers améliorés », a – t – il précisé.

Par ailleurs, le secrétaire général à l’Environnement, Bénjamin Toirambe, a invité les participants à plus d’assiduité afin de permettre au PIF de disposer d’un rapport qui reprend les points de vue de toutes les parties prenantes.

Le programme d’investissement pour la forêt (PIF) vise à appuyer les activités qui abordent les principaux moteurs de déforestation et de dégradation des forêts dans le pays.

Ce programme gère deux projets : le Projet de gestion améliorée des paysages forestiers (PGAPF : 36,9 millions USD), supervisé par la Banque mondiale. Et, le Projet intégré REDD+ dans les bassins de Mbuji-Mayi/Kananga et de Kisangani (PIREDD/MBKIS : 22,3 millions USD), supervisé par la Banque Africaine de Développement.

Nadine FULA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito