Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : le Secrétaire général à l’EPST suspend la mesure de désactivation des écoles fonctionnant avec des faux arrêtés

Published

on

Dans une correspondance adressée à l’Abbé Coordinateur des écoles conventionnées catholiques, le Secrétaire général à l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique (EPST) annonce la surséance de la procédure de désactivation des écoles fonctionnant avec de faux arrêtés sur l’ensemble du pays.

« J’ai l’honneur de vous informer de la surséance de cette mesure en attendant les conclusions des travaux de la Commission ad hoc mise sur pied à cet effet. Cette commission aura à examiner, au cas par cas, la situation administrative de chacune de ces écoles. Seules, les écoles déclarées irrégulières à l’issue desdits travaux seront désactivées », peut-on lire dans cette lettre signée le 16 avril 2021.

A cet effet, le Secrétaire général à l’EPST demande au Coordonnateur national des écoles conventionnées catholiques d’apporter au Secrétariat général les réclamations soulevées par la CENCO afin de les soumettre à la Commission ad hoc déjà mise sur pied.

Pour rappel, plus de 1400 écoles fonctionnant avec des faux arrêtés ont été désactivées de la liste paie des enseignants par le SECOPE.

Parmi ces écoles, on compte plus de 600 écoles conventionnées catholiques.

Dans une déclaration de la Conférence Épiscopale Nationale du Congo (CENCO) qui a suivi cette décision, les responsables des écoles catholiques ont relevé quelques erreurs dans l’enquête qui a conduit à la désactivation des ces écoles.

D’après la CENCO, cette décision peut perturber la paix sociale et le bon fonctionnement des écoles.

Ainsi, la CENCO avait promis d’approcher les autorités compétentes à différents niveaux pour obtenir la suspension de cette mesure.

« Si on considère les écoles catholiques seulement, plus de 600 écoles, il faut compter au moins plus de 6000 enseignants touchés », a dit Abbé Nshole, Secrétaire général de la CENCO, le mercredi 14 avril 2021 devant la presse.

Mitterrand MASAMUNA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito