Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : les ressources du BCeCO chiffrées à 4,5 millions USD en 2020 ( Rapport)

Published

on

Le Bureau Central de Coordination (BCeCo) s’est doté d’un budget de 4,506 millions de dollars américains pour assurer son fonctionnement au cours de l’exercice 2020.

Dans son Rapport annuel 2020, dix-huitième d’une série que publie la Direction Générale du Bureau Central de Coordination depuis l’année 2003, le BCeCo livre plusieurs renseignements sur les différentes actions engagées dans le cadre de la gestion des projets lui confiés. Qu’il s’agisse de la passation des marchés, de la gestion technique des opérations que de la gestion financière et comptable.

Les fonds générés (ressources) par le BCeCo sont constitués essentiellement des honoraires sur ses prestations dans les projets de développement en qualité de MOD ou d’agence fiduciaire.

Lorsqu’il faut comparer le budget rectificatif des recettes 2020 qui s’élève à 2,914 millions d’USD, les recettes encaissées au titre de cet exercice se chiffrent à 3,134 millions USD, indique le rapport.

A noter aussi que le taux de recouvrement des honoraires de prestations a atteint 107,53%.

Ce faible niveau de réalisation s’explique uniquement par le réaménagement apporté au budget au courant du troisième trimestre 2020.

Ainsi, ce budget est passé de 9,99 millions USD à 2,914 millions USD, soit une diminution de 70,83%.

Au cours de trois dernières années, les ressources du BCeCo ont connu une variation passant respectivement de 3,99 millions USD en 2018 à 4,046 millions USD en 2019 et 3,134 millions en 2020.

Toujours dans la rubrique recettes, celle-ci est composée de recettes courantes et exceptionnelles.

Si les recettes courantes sont constituées des arriérés d’honoraires sur prestations réalisées; les recettes exceptionnelles, quant à elles, représentent les fonds reçus principalement des soldes en provenance des projets clôturés et des préfinancements reçus.

Dans la catégorie dépenses, il existe des dépenses courantes et d’investissement.

Il convient de noter que les dépenses courantes reflètent l’ensemble des dépenses liées au fonctionnement (en termes de consommations, et charges liéesau personnel).

Tandis que les dépenses d’investissement concernent principalement les acquisitions (matériels informatiques et de climatisation).

Par ailleurs, indique le rapport, au cours des trois dernières années, les dépenses du BCeCo ont connu une variation pasant de respectivement de 3,2 millions USD en 2018 à 4,03 millions USD en 2019 puis à 2,2 millions USD en 2020.

Pour rappel, à sa création, le Bureau Central de Coordination avait pour mission d’assurer la gestion des projets financés en qualité de Maître d’Ouvrage Délégué des projets par les divers Bailleurs de fonds. Ce, dans le cadre des projets de développement financés par le Gouvernement de la République.

Dans cette catégorie figurent les Projets PRRIS (Education), Programme intérimaire renforcé (gestion des fonds PESS (Santé), PROSTAM (Sports), PROTRIPAIX d’aide d’urgence (Justice).

Cependant, au fil du temps, le BCeCo s’est vu confier plusieurs missions au regard du contexte socio-économique très dynamique. Des missions ayant impacté considérablement sa « trajectoire institutionnelle » dont on retient les missions de simple agence d’exécution des projets, à celles de Maître d’Ouvrage Delégué (MOD).

Nadine FULA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito