Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : les trois vérités de l’ARPTC face à la grogne des utilisateurs des appareils mobiles

Published

on

Après plusieurs réactions des utilisateurs des appareils mobiles en République Démocratique du Congo contre la taxe de Registre des Appareils Mobiles (RAM), l’Autorité de régulation de poste et de télécommunications du Congo (ARPTC) fait une mise au point pour clarifier sa position sur ces revendications musclées.

L’Autorité de régulation de poste et télécommunications du Congo explique qu’aucun appareil n’a été bloqué sur le territoire congolais ni par l’ARPTC moins encore par le RAM (Registre des Appareils Mobiles).

Dans un communiqué rendu public le vendredi 30 avril 2021, l’ARPTC apporte trois vérités face à la colère des utilisateurs des appareils mobiles.

Pour ce faire, le Président du Collège de l’ARPTC, Christian Katende, précise :

  1. Aucun appareil mobile de trouvant sur le territoire national n’a été bloqué par l’ARPTC ou le RAM, qui laisse tous les utilisateurs d’appareils mobiles en RDC libres d’utiliser pleinement leurs appareils ;
  2. Aucun transfert de monnaie électronique n’a été interrompu par l’ARPTC ou le RAM;
  3. l’Internet mobile activé reste pleinement disponible.

Selon le même communiqué, « quelques problèmes d’activation de forfaits ou d’unités ont été observés sur certains numéros d’un opérateur en particulier, qui prend en ce moment toutes les dispositions pour revenir très rapidement à la normale ».

L’ARPTC rappelle que la taxe RAM est avant tout une initiative au bénéfice des congolais, et aux bienfaits divers pour les utilisateurs des appareils mobiles.

Raison pour laquelle, face aux interprétations diverses pouvant générer des rumeurs, l’ARPTC exhorte le public à se rendre sur son site web dédié www.ram.cd afin de disposer de toute information liée au RAM.

Rappelons que depuis quelques jours, des utilisateurs des appareils mobiles en République Démocratique du Congo se plaignent des difficultés pour activer des forfaits que ce soit internet ou des unités.

Cette situation a suscité un tollé général, surtout sur les réseaux sociaux à travers par la page Facebook « Les consommateurs lésés ».

Opposé à la taxe RAM, le Mouvement national des consommateurs lésés prévoit une marche de protestation contre ladite taxe ce lundi 3 mai 2021 à Kinshasa.

Mitterrand MASAMUNA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito