Connect with us

a la une

RDC : l’ODEP lance sa campagne de sensibilisation pour un vote utile 

Published

on

Cette campagne dénommée “Connecter la justice économique et sociale avec les élections en RDC” ira de la période d’avant et pendant la campagne électorale. Pilotée par l’observatoire de la Dépense Publique (ODEP), cette activité est financée par la fondation OSISA.

L’objectif visé par l’ODEP est d’éveiller la conscience de la population, de renforcer ses capacités à voter non pas en tenant compte du candidat mais plutôt du programme proposé par ce dernier. Un programme qui doit prendre en compte la situation socio-économique comme élément central du débat pendant la période électorale.

Cette campagne concerne également la mobilisation de l’opinion publique pour appuyer un programme de défense des droits économiques et sociaux des citoyens pendant et après les élections.

Une campagne, quelles motivations ?

L’ODEP est parti d’une analyse de la période de 2012- 2016 et elle a relevé trois problèmes pendant cette période.
Primo, le faible paiement des dépenses des secteurs sociaux et qui n’ont pas permis la prise en compte des besoins réels des populations pendant le quinquennat de 2012-2016. D’après cette structure, ils n’ont permis ni de réaliser les objectifs du Programme d’actions du gouvernement, ni de respecter les engagements pris, par le Gouvernement, au niveau national et international.

Secundo, l’absence de discipline budgétaire, le déficit de suivi et de contrôle par le Parlement, l’inspection générale des finances et la Cour des comptes, dans l’exécution du budget de l’Etat.

Tertio, l’inadéquation entre la vision et la programmation, la budgétisation, l’exécution, le suivi- évaluation.

Ce constat a poussé l’ODEP à faire une analyse profonde.

Dans la première phase, l’ODEP affirme avoir entrepris une analyse des allocations budgétaires des secteurs sociaux (éducation, santé, agriculture, infrastructures, développement rurale, énergie) entre la dite période. Elle a évalué l’impact sur la qualité des services publics.

“Le résultat de l’analyse a servi comme base pour les discussions avec les partis politiques, le gouvernement et le Parlement, les organisations de la société civile et les médias, les Leaders communautaires et les candidats aux prochaines élections”, précise cette structure de la société civile.

La deuxième phase a consisté à influencer les débats avant et pendant la campagne électorale sur la nécessité de la priorisation, par les différents candidats présidents, de la dimension sociale et économique dans leurs projets de société. Elle vise également à inciter la population à opérer un choix (voter utile) en tenant compte du candidat porteur d’un programme, qui tient compte de ses besoins fondamentaux.

Au demeurant, cette analyse a permis à l’ODEP d’élaborer une proposition réformatrice pour la transformation sociale de la RDC ainsi que le profil d’un bon candidat.

D’après le chargé de communication de l’Observatoire de la dépense publique, les copies de toutes ces données ont été mises à la disposition de 21 candidats présidentiels.

Nadine FULA | Zoom Eco

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :