Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : membre du réseau Global Compact, EquityBCDC sensibilise à la lutte contre la corruption

Avatar of La Rédaction

Published

on

membre du reseau Global Compact EquityBCDC sensibilise a la lutte contre la corruption

A l’occasion de la journée internationale de lutte contre la corruption célébrée, chaque année, le 9 décembre, EquityBCDC, en sa qualité de membre du réseau Global Compact, a organisé une conférence-débat, le 9 décembre 2021, à Kinshasa, autour de la question, en partenariat avec l’Ambassade du Pays-Bas.

Ces discussions ont été axées sur le thème intitulé : « le rôle de l’Etat dans l’assainissement du climat des affaires ».

D’après Auguste Kanku, Directeur Général Adjoint d’EquityBCDC, la banque occupe la présidence de Global Compact qui est un réseau d’entreprises qui a adhéré aux principes internationaux des Nations-Unies sur la lutte contre la corruption, les droits de l’homme et la protection de l’Environnement.

Parmi les motivations qui ont milité à l’organisation de cette conférence, il faut noter qu’au niveau de Global Compact il y a une Commission chargée de la lutte contre la corruption.

Plusieurs acteurs congolais engagés dans la lutte contre la corruption y ont été ainsi conviés. Parmi eux, le professeur Luzolo Bambi Lesa qui a appelé à décorruptionaliser la RDC.

« La situation de la corruption dans notre pays est très grave, tout le monde le sait. Mais en même temps, l’année qui s’achève a été une période où on a beaucoup parlé de la corruption. Plus d’une centaine de conférences, réunions se sont tenues autour de ce sujet. Je pense que le temps de la parole est révolu, l’heure est à l’action », a-t-il indiqué.

Pour Luzolo Bambi, « décorruptionaliser la RDC renvoie au fait que le pays doit cesser d’être un cimetière des hommes justes ». Le Monsieur anti-corruption soutient qu’« il faut réhabiliter les hommes intègres et les mettre en posture de pouvoir lutter contre la corruption ».

RDC membre du reseau Global Compact EquityBCDC sensibilise a la lutte contre la corruption 1

Et d’ajouter : « l’action est la meilleure éloquence pour lutter contre la corruption. Il faut que des actions soient véritablement ouvertes contre les présumés auteurs de corruption.»

De son côté, Jules Alingete, Inspecteur Général des Finances-Chef de service se dit nullement découragé dans cette lutte contre la corruption.

RDC membre du reseau Global Compact EquityBCDC sensibilise a la lutte contre la corruption

« Une lutte, c’est un processus et dans ce processus vous pouvez recevoir des coups et vous pouvez aussi avancer. Donc, nous ne pouvons pas être découragés, nous allons même intensifier notre travail. De nouveaux dispositifs seront mis ensemble pour intensifier la traque. », a déclaré Jules Alingete.

Pour sa part, l’Ambassadeur du Pays-Bas a recommandé quatre axes sur lesquels il faudrait s’appuyer pour éradiquer ce fléau:

1° moderniser et reéquilibrer le système fiscal;

2° renforcer les efforts de lutte contre la corruption ;

3° améliorer la sécurité juridique des entreprises;

4° réformer le cadre général des affaires.

A en croire l’Ambassadeur du Pays-Bas, la corruption est un frein au développement du pays et à l’amélioration des conditions de vie de la population.

Signalons que les délégués de la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH) et de l’hôpital Diamant ont également pris part à cette conférence.

Nadine FULA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito

ZoomEco TV