Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : Odiane Lokako réconforte les victimes des tuéries des groupes armés en Ituri et au Nord-Kivu

Published

on

La présidente de l’Ong Ensemble luttons contre le sida (ELCOS), Odiane Lokako, a entamé une visite de réconfort aux femmes et enfants victimes des tuéries des groupes armés dans les deux provinces placées actuellement en état de siège.

C’est dans la zone rouge de Masisi en province du Nord-Kivu que cette dame de coeur a passé cinq jours pour consoler les victimes de la barbarie des groupes armés.

Odiane Lokako a su braver la peur pour s’y rendre au lendemain même de la proclamation de l’état de siège dans ces deux provinces de l’Est du pays dont les populations sont meurtries depuis 25 ans.

Elle s’est rendue au chevet non seulement des mamans, femmes, filles meurtries de Béni et d’Ituri, elle a également apporté espoir, soutien moral et financier aux orphelins des conflits sanglants de l’Est du pays.

Pendant cinq jours passés à Goma, Odiane Lokako a fait le déplacement dans la zone rouge de Masisi, jusqu’à Saké où elle a échangé avec les victimes des atrocités pour leur transmettre un message d’espoir.

Dans la ville de Goma, Madame Lokako a rencontré un groupe de femmes dans la commune de Katindo.

Elle a évoqué avec elles notamment la problématique de la réinsertion des femmes violées.

A travers son Ong de renommée internationale ELCOS, Odiane Lokako mène des actions philanthropiques et humanitaires depuis depuis 2004.

Toujours à Goma, la Présidente de l’Ong ELCOS a visité les sites d’acceuil installés par sa structure en vue de suivre les opérations de réintégration et réinsertion de ces femmes violées, veuves et orphelins venant de Beni, Butembo, Masisi et Ituri.

Au cours de cette rencontre, Odiane Lokako a partagé des moments de tristesse avec les femmes, enfants déplacés et les orphelins de Ndosho, avant de fondre en larmes face à des telles atrocités.

Elle a ensuite porté secours aux malades internés au sein du dispensaire et de la maternité Emmanuel de Katoi.

Le geste de charité de Madame Odiane Lokako a été salué partout où elle s’est rendue dans les deux provinces placées en état de siège.

Patrick BOMBOKA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito