Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : opposé à l’exploitation minière illégale, le Gouvernement chinois prêt à collaborer avec Kinshasa sur la question

Published

on

Le Gouvernement chinois a toujours été soucieux de respecter les lois en vigueur établies en République Démocratique du Congo, surtout en ce qui concerne les entreprises minières.

Ces propos sont de l’Ambassadeur de Chine en République Démocratique du Congo (RDC), Zhu Jing.

Dans un communiqué, le diplomate chinois explique que son pays s’oppose fermément à l’exploitation minière illégale et demande toujours aux entreprises et ressortissants chinois en RDC de respecter strictement les lois et réglementations congolaises.

Zhu Jing tient à rassurer les autorités congolaises du suivi du respect de la règlementation de la RDC tout en éclairant l’opinion sur un certain nombre de faits et allégations mises sur leur compte.

« L’Ambassade de Chine en RDC a remarqué que le Gouvernement provincial du Sud-Kivu a pris récemment des mesures pour lutter contre l’exploitation illégale des mines dans cette province et tient à réitérer que le Gouvernement chinois s’oppose fermément à l’exploitation minière illégale et demande toujours aux entreprises et ressortissants chinois en RDC de respecter strictement les lois et réglementations congolaises. Nous soutenons les efforts du Gouvernement congolais visant à renforcer la gestion des ressources naturelles et à lutter contre la corruption », peut-on lire dans ce communiqué.

Par ailleurs, l’Ambassadeur chinois espère que les droits et intérêts légitimes des entreprises chinoises concernées soient bien respectés et protégés.

En cas de confirmation des allégations portées contre ces entreprises, la partie chinoise leur imposera des sanctions.

Aussi, l’Ambassade de la Chine a demandé à ces entreprises chinoises de collaborer étroitement avec les autorités congolaises.

Au sujet de la vidéo qui circule sur les réseaux sociaux et qui met en cause ces entreprises, l’Ambassade relève quelques faits qui s’apparentent aux fakenews.

Primo, cette vidéo commence par un fragment dans lequel un agent de sécurité d’entreprise minière se met à fouetter un employé en le faisant rouler dans la boue. Il s’agit en fait d’une vidéo apparue sur Internet il y a quelques années et tournée ailleurs, qui n’a aucun rapport avec les entreprises chinoises en RDC, souligne ce communiqué.

Secundo, concernant l’endommagement d’un pont par un camion de marque Mitsubishi que le producteur de la vidéo attribue aux entreprises chinoises sans aucun détail précis, toute vérification faite, l’Ambassade constate plutôt le contraire.

« Ce camion n’appartient à aucune entreprise chinoise se trouvant sur place. Bien au contraire, c’est plutôt une entreprise chinoise qui a financé les travaux de réparation dudit pont », explique le communiqué.

Tertio, le producteur de la vidéo a affirmé qu’il était avec le Ministre provincial des Mines qui avait pris rendez-vous pour effectuer une visite dans une société minière chinoise et qu’ils ont utilisé des motos pour y arriver, mais sans avoir trouvé les chinois qui auraient fermé les portes avant de fuir pour empêcher cette visite.

En effet, c’était l’ancien Ministre provincial des Mines qui a fait le trajet et la société chinoise concernée n’a jamais reçu une demande de visite de leur part, ni était au courant de l’arrivée de la délégation.

Par ailleurs, parmi les six entreprises minières dont leurs activités d’exploitation dans le territoire de Mwenga (Sud-Kivu) ont été suspendues, au moins trois entreprises sont gérées par des citoyens de nationalité américaine et congolaise, au lieu de chinoise.

Ce communiqué précise également que certains médias et personnes mal intentionnées ont dramatisé la question pour susciter au sein de la population des sentiments d’hostilité et de xénophobie envers des investisseurs étrangers. Ce que condamne fermement l’Ambassade de Chine en RDC. Celle-ci s’oppose aussi à toutes ces démarches de diffamation et d’incitation à la haine.

Aussi, l’Ambassade de Chine en RDC invite le peuple congolais à rester hautement vigilant à ces tentatives cherchant à user de quelques cas individuels pour ternir l’image de la Chine et saboter la coopération amicale sino-congolaise.

A cet effet, l’Ambassadeur Zhu Jing tient à rappeler que la Chine veille au respect de la réglementation en vigueur dans le pays concernant le secteur minier.

Nadine FULA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito