Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : plus de 27 millions de personnes sont en insécurité alimentaire aiguë (rapport)

Published

on

Le besoin en assistance alimentaire en République Démocratique du Congo (RDC) se fait de plus en plus pressant.

Dans un rapport du Programme alimentaire mondial (PAM) sur la RDC dont l’étude a été menée du 18 février au 4 mars 2021, il est indiqué que 27,3 millions de personnes sont dans le plus grand besoin d’assistance alimentaire.

« Entre février et juillet 2021, 27,3 millions (28% de la population analysée sont en besoin d’une intervention urgente, environ un tiers de la population analysée se trouve en situation d’insécurité alimentaire aiguë élevée, dont 6,7 millions (6,96% de la population analysée) en urgence. Le chiffre le plus élevé de la population en insécurité alimentaire aiguë a connu son pic en septembre 2020, une période qui a coïncidé avec l’avènement de la pandémie de la Covid-19, obligeant les autorités de mettre en place des mesures de restriction. Même si la situation reste alarmante, l’analyse IPC de mars 2021 (28% de la population analysée en crise et urgence) présente une légère amélioration de la situation par rapport à celle de juillet 2020 (33% de la population analysée en crise et urgence) », indique le rapport.

Il ressort de ce rapport que les provinces du Kasaï Central, de l’Ituri, du Kasaï et celle du Kwango restent les provinces les plus touchées par ce qui peut être qualifié de fléau en République Démocratique du Congo.

« La sévérité majeure (par prévalence des populations en insécurité alimentaire aiguë élevée) se trouve principalement dans les provinces du Kasaï Central (51% de la population analysée), de l’Ituri (50% de la population analysée), du Kasaï (49% de la population analysée), du Kwango (40% de la population analysée), du Tanganyika (39% de la population analysée), du Kasaï Oriental (38% de la population analysée), du Nord-Kivu et du Maniema (30% de la population analysée dans ces deux provinces) ».

Il sied d’indiquer que ce rapport a été publié lors d’un atelier organisé par le ministère de l’Agriculture, en collaboration avec le Programme alimentaire mondial (PAM), l’Organisation des Nations-Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). Un atelier qui portait notamment sur la restitution des résultats des cadres intégrés de classification de la sécurité alimentaire (IPC).

Ces travaux ont été ouverts par le Directeur de cabinet du ministre de l’Agriculture, M. Apollinaire Biloso Moyene, en présence du représentant pays du PAM, Peter Musoko et celui de FAO, M. Aristide Ongone Obame.

Mitterrand MASAMUNA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito