Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : projet grand Inga, Adesina réaffirme à Yav l’accompagnement de la BAD !

Published

on

Le président de la Banque africaine de développement (BAD), Akinwumi Adesina a réaffirmé au ministre congolais des Finances, Henri Yav Mulang, l’engagement de son institution à accompagner la RDC dans la réalisation du projet Grand Inga. Le tête – à – tête a eu lieu jeudi 24 mai 2018 à Busan, en Corée du Sud.

En effet, le coût des travaux du grand Inga passe désormais de 12 à 15 milliards USD avec une capacité installée à la fin des travaux de 10 mille mégawatts. Cette production énergétique va servir aux besoins domestiques et satisfaire aux besoins de l’industrie minière rd congolaise. Une autre partie de cette production sera exportée notamment en RSA au Nigeria et en Egypte.

Cette rencontre a permis aux deux personnalités de passer en revue le portefeuille des projets financés par cette banque en RDC et envisagé dans quelle mesure le revoir à la hausse. Ce portefeuille, ont – ils rappelé, est évalué à 1,3 milliard USD et s’étend sur 34 opérations dont 24 projets nationaux et 10 projets régionaux.

75 % de ce montant global est affecté au secteur des infrastructures, notamment l’énergie et les transports, 13% à l’agriculture et 8% au secteur de la gouvernance, c’est-à-dire à la gestion des finances publiques.

Se confiant à la presse, le président de la BAD a encouragé le gouvernement, à travers le ministre des Finances, pour les efforts qu’il déploie dans le redressement de l’économie congolaise.

« Je félicite la RDC pour les efforts déployés dans la stabilisation du cadre macroéconomique et la fiscalité au pays. Le taux de croissance qui est à 3,7% peut passer l’année prochaine à 4%. Nous avons également discuté sur le secteur énergétique, notamment sur le projet d’Inga, un projet prioritaire pour le chef de l’État, Joseph Kabila. La Banque s’est engagée à continuer à soutenir le pays pour la matérialisation de ce projet. Enfin, nous avons aussi discuté sur des projets agricoles et sur le portefeuille de la BAD en RDC et voir comment l’améliorer », a-t-il déclaré.

S’agissant de la maladie à virus Ebola, qui sévit depuis le 8 mai 2018 dans le grand Equateur, le président de la BAD a rassuré le ministre des Finances du soutien de cette banque panafricaine et de la mise à disposition des ressources nécessaires pouvant accompagner la RDC en cette période difficile.

Zoom Eco

Advertisement

Edito