Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : Projet Grand Inga, la coalition « Toboyi molili » salue le refus de Tshisekedi d’accorder le contrat exclusif à FMG

Published

on

La coalition « Toboyi molili » salue la décision prise par le Chef de l’État congolais, Félix-Antoine Tshisekedi, relative à son refus d’accorder l’exclusivité du développement du projet Grand Inga à la société australienne de Festescue Metals Group (FMG).

Dans un communiqué rendu public, ce jeudi 16 septembre 2021, la coalition « Toboyi molili » a demandé au Gouvernement congolais de privilégier des solutions adaptées et moins coûteuses afin de garantir l’accès à l’électricité pour tous.

« Nous encourageons le Président et son Gouvernement à privilégier prioritairement le développement des solutions énergétiques décentralisées et à s’investir pour doter le pays d’une politique énergétique assortie d’une planification énergétique qui privilégie le développement des ressources énergétiques au niveau local. Une telle approche démontrerait clairement une vision d’électrification de la RDC et permettrait d’accroître l’accès à une énergie propre et abordable pour tous dans les plus brefs délais », soutient l’organisation.

Et de poursuivre : « la coalition note que les préoccupations de la société civile vont au-delà de la question de l’ouverture du projet à d’autres parties, car elle considère Grand Inga comme une solution inadaptée à la crise énergétique du pays. »

D’après la coalition, il vaut mieux encourager le développement des projets énergétiques moins coûteux et plus faciles à déployer afin de permettre au pays de sécuriser l’accès à l’énergie pour la population et l’industrie .

A travers le même communiqué, cette coalition rappelle que lors de la sortie médiatique du Chef de l’État en date du 13 juin 2021 à Goma, au cours de laquelle celui-ci avait fait preuve de son engagement à matérialiser le projet Grand Inga en présentant le Président de FMG, Andrew Forrest, la Coalition avait communiqué ses inquiétudes en rapport avec l’opacité qui entourait la négociation d’un accord de développement exclusif entre la RDC et cette société australienne.

C’est ainsi que la Coalition estimait qu’un tel accord violerait la législation sur la passation des marchés publics et la loi relative au secteur de l’électricité en RDC.

« En juin, nous avons exprimé nos préoccupations sur le sort d’un premier accord de développement exclusif qui avait déjà été signé au mois d’octobre 2018 entre la RDC et le Consortium Sino-espagnol, et sur la gestion du projet Grand Inga en général. Aujourd’hui, trois mois plus tard, nous saluons un pas vers la raison du Président de la République qui vient de s’opposer à accorder le développement exclusif du projet Grand Inga à Fortescue Metals Group », a dit Maître Eric Kasongo, membre de la Coalition.

De son côté, le Porte-parole de la Coalition, Jean Keba, exprime son regret par rapport au taux national de desserte en électricité qui reste en deçà de 10%. Et ce, malgré l’accroissement de la demande.

« Nous regrettons qu’en dépit du fait que la demande en énergie électrique de la population et de l’industrie continue de croître, le Gouvernement n’a toujours pas proposé de solutions réelles qui améliorent le taux d’électrification dans le pays. Il est donc primordial que le Parlement congolais alloue des ressources suffisantes pour les investissements publics dans le secteur énergétique », a-t-il dit.

Mitterrand MASAMUNA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito