Quantcast
Connect with us

a la une

RDC: Protection de l’environnement, Eve Bazaïba satisfaite du programme « Brew a better World » lancé par la Bralima

Published

on

La Vice-Première ministre et ministre de l’Environnement et Développement durable, Eve Bazaiba Masudi, a assisté, le jeudi 24 juin 2021, au lancement du nouveau Programme de la société Bralima axé sur la protection de l’environnement intitulé « Brew a better World » à l’horizon 2030.

Eve Bazaiba a saisi cette occasion pour effectuer une visite d’inspection dans les installations de cette société brassicole Bralima SA (Brasserie et Limonaderie).

Son objectif est de se rendre compte si l’entreprise brassicole respecte les normes environnementales afin d’éviter la pollution.

Eve Bazaïba voulait également se rendre compte du respect des normes environnementales par ce type de sociétés qui sont considérées comme des grands pollueurs de l’environnement.

« J’ai d’abord apprécié l’initiative de la Bralima de m’inviter à venir assister au lancement de son nouveau programme sur la protection de l’environnement. Ce qui m’intéresse au plus haut point parce que cela fait partie des interactions classées qui, par leur travail, émettent des déchets en termes de pollution », s’est réjouie Eve Bazaïba.

À travers ce programme mis en place par la société Bralima, la Vice-Première ministre et ministre de l’Environnement et Développement durable a indiqué que le rôle de l’État est aussi de protéger les initiatives privées.

« Le Gouvernement doit collaborer pour tisser le partenariat avec le secteur brassicole afin de promouvoir l’emploi, la protection de l’environnement, de l’assainissement ainsi que la protection de la population», a-t-elle ajouté.

Pour sa part, Myoto Liyolo, Corporate Affairs Director de Bralima, a indiqué que la Bralima ne produit pas seulement de la bière et des boissons sucrées, elle a aussi un volet environnemental.

Au-delà de saluer la visite de Eve Bazaiba, la Bralima a également voulu lui présenter ses installations et lui faire découvrir sa stratégie de développement durable d’ici à 2030.

« Cette stratégie a plusieurs piliers et il y a un très grand volet lié à l’environnement, à l’assainissement et au développement durable », a expliqué Madame Myoto Liyolo, Corporate Affairs Director de Bralima.

C’était également une occasion pour la Brlima de montrer à la patronne de l’Environnement, son usine de traitement des eaux usées. Il s’agit d’une des rares usines de ce type dans le pays, a-t-elle renchéri.

Liyolo Myoto a rassuré la VPM-MEDD que la Bralima est engagée aux côtés du Gouvernement congolais à trouver des voies et moyens pour créer des partenariats afin de pouvoir apporter cette technologie à d’autres entreprises dans ce secteur.

Mitterrand MASAMUNA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito