Quantcast
Connect with us

a la une

RDC: Rapport « Congo Hold-up », le CNPAV va mobiliser un collectif d’avocats pour poursuivre les auteurs de détournement des fonds publics

Published

on

Le consortium « Le Congo n’est pas à vendre » (CNPAV) va mobiliser un collectif d’avocats pour ester en justice contre tous les auteurs de détournements de fonds publics cités dans le rapport « Congo Hold-up ».

C’est du moins ce qu’a confirmé à la presse, le mardi 23 novembre 2021, le Porte-parole de la Coalition « Le Congo n’est pas à vendre », Jean-Claude Mputu.

« On mettra en place un collectif d’avocats pour poursuivre les auteurs de ces crimes et demander la restitution des biens mal acquis », a dit Jean-Claude Mputu.

Ce dernier a salué l’engagement du Gouvernement congolais à ouvrir une enquête en rapport avec les allégations du rapport « Congo Hold-up ».

« Le Porte-parole du Gouvernement de la République qui a parlé d’ouverture d’une enquête a dit la vérité. L’enquête sera ouverte et nous espérons que cette enquête ne ressemblerait pas à l’affaire du passeport qui a été classée sans suite, mais qu’elle sera une enquête sérieuse », a-t-il souligné.

Pour le consortium « Le Congo n’est pas à vendre », ce scandale révèle l’ampleur d’un système de corruption, de pillage et de détournement des biens publics qui bénéficient à des entreprises privées proches de l’ancien Président Joseph Kabila.

« Ce dossier est tellement scandalisant que ses révélations confirment certaines informations que nous avons, ça apporte des détails sur certaines affaires que nous avions dénoncées par le passé », a soutenu Jean-Claude Mputu.

Et d’ajouter : « avec le rapport Congo Hold-up, on a l’ensemble d’éléments matériels, factuels qui montrent où est sorti l’argent et où l’argent a été affecté pour une acquisition des biens ».

En rappel, le rapport « Congo Hold-up » est produit par un groupe d’organisations et médias internationaux sur base de plus de 3,5 millions de documents bancaires qui ont fuité de la filiale de BGFIBank établie en République Démocratique du Congo.

Patrick BOMBOKA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito