Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : Test Covid-19, le député Léon Nemba Lemba opposé au paiement des 45 US fixés par le Gouvernement

Published

on

Le député national Léon Nemba Lemba, élu de Kinshasa, n’est pas prêt à payer 45 dollars américains pourtant fixés par le Gouvernement de la République Démocratique du Congo.

Ce dernier en veut aux services de l’État commis à l’aéroport international de N’djili à Kinshasa pour lui avoir rappelé son devoir de payer 45 dollars américains de test Covid-19 avant l’entrée au pays, après un séjour en Europe. Les faits se sont déroulés le jeudi 29 juillet 2021.

Dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux, l’on aperçoit l’élu de Kinshasa en pleine altercation avec les services commis à la frontière.

Un mauvais exemple de civisme selon des analystes, surtout quand on sait qu’en tant que député national, tout député doit être un exemple à suivre pour son électorat.

« Je ne paierai jamais ces frais illégaux, œuvre d’une escroquerie de la Direction générale des migrations (DGM) et les autorités sanitaires du pays », rétorque Léon Nemba Lemba.

Il faut noter que le refus de payer les frais de test Covid-19 a valu la confiscation du passeport à Léon Nemba Lemba.

Bon nombre d’analyses estiment que le député ne peut s’en prendre aux agents de la DGM qui ne sont que des exécutants.

Si réclamation ou contestation il y a, « le député ferait mieux de saisir le Gouvernement ou, le cas échéant le Parlement ».

« Il serait souhaitable que Léon Nemba Lemba soumette le problème à la plénière de l’Assemblée nationale afin que les élus examinent l’opportunité de supprimer le caractère payant du test Covid à l’entrée. C’est de cette manière qu’il peut espérer obtenir la suppression des frais liés au test Covid à l’entrée. Procéder autrement serait de l’incivisme voire de la rébellion. Pour s’être comporté de cette manière, le député Nemba Lemba s’expose à la rigueur de la loi », a indiqué un cadre de la DGM qui a requis de l’anonymat.

Rappelons que l’Etat congolais a institué depuis deux ans ou presque, un test Covid-19 payant obligatoire avant toute entrée au pays et toute sortie du territoire national.

Un montant non remboursable de 45 USD est ainsi exigé à tout passager avant toute montée et toute descente dans l’avion.

Sans la preuve dudit test, il est difficile pour un passager de quitter ou de fouler le sol congolais.

Les preuves de test Covid-19 sont également exigibles à tout passager qui désire se rendre en provinces.

Civisme oblige, tous les passagers sont appelés à s’acquitter de ce devoir afin de permettre le bon fonctionnement de la lutte contre la pandémie de Covid-19 en République Démocratique du Congo.

Olivier KAFORO

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito