Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : une délégation mixte Présidence et FPI inspecte les 5 chantiers de construction des infrastructures à Mbuji-Mayi

Published

on

Une délégation composée du Directeur de cabinet du Chef de l’Etat congolais, Guylain Nyembo et du Directeur Général ad intérim du Fonds de Promotion de l’Industrie (FPI), Jean Claude Kalenga, a effectué, le jeudi 31 septembre 2021, une visite éclaire à Mbuji-Mayi, chef-lieu de la province du Kasaï Oriental.

Objectif : s’enquérir de l’évolution des travaux de différents chantiers de construction des infrastructures scolaires et sanitaires dans la province.

Cette visite a commencé par un échange avec Madame la Gouverneure intérimaire du Kasaï Oriental, Jeannette Longa Musuamba.

Ensuite, la délégation a fait le tour des chantiers en cours de réalisation dans le cadre du programme présidentiel accéléré de lutte contre la pauvreté et les inégalités. Il s’agit notamment de la construction, de la modernisation et/ou la réhabilitation des infrastructures scolaires et sanitaires à Mbuji-Mayi.

C’est le cas de l’Hôpital général de référence de la Muya, l’Hôpital général de référence Saint Jean-Baptiste de Kansele, la Banque de sang de Mbuji-Mayi, le Complexe scolaire Kalenda Mudishi, le Complexe scolaire du 4 janvier, et l’Ecole primaire de Kanganga de Mupompa.

En effet, tous ces travaux sont exécutés grâce au financement du Fonds de Promotion de l’Industrie (FPI) à hauteur de 14 millions de dollars américains.

Notons que ce programme ne prevoit pas seulement la construction ou la réhabilitation mais aussi la dotation en équipements modernes.

Il est question également d’alimenter ce coin du pays en eau potable grâce aux forages, châteaux d’eau et bornes fontaines.

Après cette visite d’itinéraire, la délégation reste satisfaite de l’avancement des travaux dans ces chantiers débutés depuis mi-août de l’année en cours.

De son côté, le Directeur de cabinet du Chef de l’Etat congolais, Guylain Nyembo, a invité les travailleurs à plus de diligence dans le respect des normes.

« L’intérêt de cette mission a été de voir les avancées des travaux parce qu’il y a eu un paiement qui avait été effectué et qui devrait déclencher les débuts des travaux. Nous avons donc voulu palper du doigt la réalité sur le terrain et constater l’avancement des travaux. A l’issue de cette visite, nous avons souhaité que les équipes qui exécutent les travaux accélèrent tout en respectant les mesures de sécurité. Nous avons aussi rappelé à la mission de contrôle sur place de tout contrôler et de faire en sorte que la qualité du travail exigée par le Chef de l’Etat puisse être concrétisée. Le Chef de l’Etat tient à la réalisation rapide des travaux, selon le respect des normes de la modernité », a-t-il déclaré.

Le Directeur Général intérimaire di FPI, Jean- Claude Kalenga a, lui, confirmé que le processus lancé ira à terme d’autant plus que les fonds alloués pour ces projets sont disponibles dans leur totalité.

« Nous sommes heureux de voir que tous les cinq projets que nous avons financés ont effectivement démarré. Ça nous rassure parce que ce ne sont pas des petites bicoques qu’on fait. Ce sont des grands travaux et de très grands travaux modernes, avec des infrastructures modernes. Ça nous enchante et nous sommes impatients de voir tous les travaux arrivés à leur terme. Nous allons mettre à leur disposition les moyens nécessaires pour qu’ils réalisent les projets qui leur ont été confiés. Toutes les dispositions sont prises avec les institutions bancaires pour que les entreprises attributaires ne souffrent d’aucune rupture des fonds », a expliqué le patron du FPI.

Et aujouter: « le travail doit avancer le plus rapidement possible. Pour ce faire, les entreprises qui ont gagné le marché ont été recommandées d’augmenter le nombre des ouvriers qui peuvent travailler la nuit et le jour. Nous sommes disposés à les accompagner pour que cela aille le plus rapidement possible. Les financements sont déjà positionnés. Et le FPI n’attend que des factures de ce que les entreprises retenues ont déjà réalisé et ce, dans le respect des procédures de passation de marché public, pour les servir. Nous allons libérer au fur et à mesure qu’ils évoluent ».

Après l’inspection des chantiers, la délégation mixte constituée des délégués de la Présidence de la République et du Fonds de Promotion de l’Industrie s’est rendue à la ferme avicole de DAIPN Lukelenge avant de quitter Mbuji-Mayi.

Cette ferme, rappelons-le, a été réhabilitée, modernisée et développée grâce à un financement du FPI de près de 5 millions USD, dans le cadre du programme de 100 jours du Chef de l’Etat Félix Tshisekedi.

« DAIPN Lukelenge va être redynamisé dans les prochains jours afin d’atteindre une production optimale et permettre à la population de Mbuji-Mayi et ses environs de mieux profiter de sa production », a déclaré le Directeur Général intérimaire du FPI.

Nadine FULA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito