Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : Union Africaine, 150 jeunes congolais retenus pour être encadrés en ligne à l’Académie Temporaire

Published

on

Sur un ensemble de 1891 candidats ayant répondu à l’appel à candidatures pour intégrer l’Académie Temporaire destinée à l’encadrement de la jeunesse africaine, 150 jeunes congolais ont été retenus pour entamer la formation en ligne durant cinq jours.

Ces jeunes congolais sont âgés de 25 à 35 ans dont 111 hommes et 39 femmes. Ils deviendront des jeunes agents de changement.

Notons que la cérémonie de lancement de cette Académie s’est déroulée, ce jeudi 29 juillet 2021, en présence du Ministre de la Jeunesse, Initiation à la Nouvelle Citoyenneté et Cohésion nationale, Dr Yves Bunkulu Zola.

Le Coordonnateur du Panel chargé d’accompagner la RDC à la présidence de l’Union Africaine, Professeur Ntumba, Luaba ainsi que la Commissaire en charge des Ressources Humaines, des Sciences, Techniques et Innovations à l’Union Africaine, Professeur Sarah Anyang Agbor étaient aussi de la partie.

Pour ce Panel, l’Académie Temporaire pour encadrer la jeunesse congolaise va préparer ces jeunes à postuler à des postes au sein de l’Union Africaine (UA) et d’autres institutions internationales.

La formation est gratuite dans le souci d’aider ces jeunes à profiter de cette formation en ligne.

Pour ce faire, le Panel met à leur disposition une connexion Internet.

Processus de sélection de candidatures

Ces jeunes ont été retenus à l’issue d’un appel à candidatures qui a été diffusé au courant du mois de juin 2021 sur plusieurs plateformes numériques.

A la clôture de l’appel à candidatures, 1891 jeunes avaient souscrit sur le formulaire mis en ligne.

Après vérification des critères d’éligibilité de c’est-à-dire l’âge, le contenu des dossiers y compris les pièces complémentaires demandées, le Comité de pré-sélection a mis de côté les candidatures ne répondant pas aux critères de base.

Ce premier tri a abouti à un vivier d’environ 300 dossiers que le Comité de sélection a minutieusement examinés, pour ne retenir que 150 candidats.

Ces derniers ont des cursus académiques et des parcours professionnels très variés, mais ils possèdent tous au moins un diplôme de graduat.

Les candidats ont été retenus uniquement sur la base de leurs
qualifications et expériences professionnelles, sans égard à leurs provinces d’origine.

La plupart des candidats retenus résident à Kinshasa, mais 30% d’entre eux sont en provinces.

Quinze congolais de la diaspora font également partie de la liste des candidats retenus.

Le contenu de la formation

Ces 150 jeunes et le Comité organisateur vont participer à une formation en ligne organisée par la Division Jeunesse de la Commission de l’Union Africaine du 29 juillet au 5 août 2021.

Parmi les thèmes qui seront abordés, il y a notamment l’Union Africaine et la Commission de l’Union Africaine; le Panafricanisme; le Cadre de développement du rôle des jeunes (Agenda 2063, AYC, APAYE, MOCAAP, 4As); Rôle des jeunes : Cadre de développement des jeunes (Intégration des jeunes); Responsabilité des jeunes : AUC Programmes (AUYVC, YPP, Programme de Stage et d’échange); Développement de CV et technique d’entretien, Nouvelle plateforme de carrière de l’UA et exigences de recrutement.

L’Académie des jeunes agents de changement poursuit plusieurs objectifs. Il s’agit notamment de faciliter l’accès de programme des jeunes à l’Union Africaine.

Dans son message, Ntumba Lwaba a déploré l’absence des jeunes congolais au sein des instances internationales.

Il a donc invité le Ministre de la Jeunesse à se saisir de cette Académie, qui est une innovation de la mandature du Président en exercice de l’Union Africaine, Félix Tshisekedi.

Dr Yves Bunkulu a promis de pérenniser cette action pour des générations futures. Une manière de diminuer le taux se chômage.

A ce sujet, a souligné Madame Sarah Anyang Agbor, le taux de chômage dans le continent africain est évalué à 30%. Une tendance qui doit à tout prix être renversée.

Rappelons que cette Académie est mise en place grâce à l’appui de la Division Jeunesse de la Commission de l’Union Africaine en collaboration avec le Ministère de la Jeunesse, l’équipe du Panel chargé de l’Education, Jeunesse, Science, Technologie et Innovation, des Jeunes Défenseurs de la Charte africaine de la jeunesse du Conseil national de la Jeunesse ainsi que le Réseau africain des adolescents et jeunes en population et développement (AfriYAN).

Cette première initiative à l’Union Africaine marque la présidence qu’assure le Président Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo avec comme thème « Arts, culture et patrimoine : Leviers pour l’édification de l’Afrique que nous voulons ». Un thème qui se base sur une vision stratégique d’« une Union Africaine au service des peuples africains ».

Pour le Panel, « investir dans le capital humain, c’est investir dans la jeunesse qui est mis au centre des actions du Chef de l’Etat Félix Tshisekedi et Président en exercice de l’Union Africaine. »

Nadine FULA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito