Quantcast
Connect with us

a la une

RDC: Willy Bakonga remis à la justice congolaise

Published

on

L’ancien ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique (Technique), Willy Bakonga, serait extradé en fin d’après-midi vers la République Démocratique du Congo en provenance du Congo Brazzaville.

C’est du moins ce qu’indiquent plusieurs sources proches du Palais de Justice.

Ce dernier a été mis aux arrêts depuis le 20 avril 2021 au moment où il tentait d’embarquer à bord d’un régulier d’Air France à Brazzaville.

Si la tentative de fuite réussissait, il aurait donc échappé à la poursuite judiciaire dont il fait l’objet.

Depuis le 16 avril 2021, il était invité au Parquet général près la Cour de cassation.

A en croire les sources proches de l’Inspection Générale des Finances (IGF), Willy Bakonga Wilima devrait justifier près de 1,5 million de dollars américains destinés à l’approvisionnement en matériels de riposte contre la pandémie de covid-19 au profit des écoles.

D’autres griefs à sa charge se rapporteraient au détournement présumé des frais de fonctionnent du ministère de l’EPST.

En plus du scandale ayant entraîné le procès des deux dirigeants de l’EPST, l’affaire des écoles fonctionnant avec des faux arrêtés serait l’autre épine sous les pieds de l’ancien ministre en charge de la mise en œuvre de la gratuité de l’enseignement de base.

Patrick BOMBOKA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito