Quantcast
Connect with us

a la une

RDC-Zambie: l’équipe technique mixte poursuit la pose des bornes le long de la frontière entre les deux pays

Published

on

L’équipe technique mixte mise en place par la Commission technique mixte entre la République Démocratique du Congo et la Zambie a commencé les travaux de pose des bornes sur le tronçon de frontière long de plus ou moins 205 Km. Un tronçon terrestre compris entre les lacs Tanganyika et Moero.

Lancée depuis le 1er septembre 2021, ces travaux de pose des bornes ont commencé depuis la rivière Lunkinda, faisant frontière entre la RDC et la Zambie dans le territoire de Pweto (RDC) et du District de Chienge ( Zambie).

Signalons que ces travaux sont exécutés conformément au programme topographique et cartographique arrêté par la Commission Technique Mixte et ils s’acheveront vers la fin du mois d’octobre 2021.

Il convient de noter que les experts des deux pays se basent dans leurs travaux sur le Traité de délimitations du 18 septembre 1989 signé par les anciens Présidents Mobutu Sese Seko et Kenneth Kaunda.

En effet, leurs successeurs, Félix Tshisekedi et Edgar Lungu, ont concrétisé cet accord 32 ans après.

Il faut rappeler que des pourparlers entre des experts congolais et zambiens avaient démarré, au mois d’août 2021 à Pweto, dans le Sud-Est de la République Démocratique du Congo (RDC), autour d’un conflit frontalier qui oppose les deux États depuis 2020.

Des experts des deux pays s’étaient réunis dans la province du Haut-Katanga en vue de travailler ensemble sur la redéfinition de leur frontière située entre les lacs Moero et Tanganyika dont le tracé reste controversé.

En 2020, l’armée zambienne avait occupé pendant plusieurs semaines des villages de Kubanga, Kalubamba et Moliro, revendiquant la souveraineté sur ces lieux.

Des combats avaient éclaté entre les armées congolaise et zambienne faisant un mort de chaque côté, lors de l’occupation de ces villages.

Un traité signé en 1989 par la RDC et la Zambie avait résolu ce litige hérité de la colonisation par la délimitation des frontières sur environ 200 km entre les lacs Moero et Tanganyika.

Mais des incidents à la frontière entre les deux armées avaient éclaté en 1996, en 2006 et en septembre 2016 autour d’une localité congolaise (Kaniaga) facilement accessible du côté zambien. Mais qui rest cependant difficile d’accès du côté congolais à cause d’un marécage.

Les travaux ouverts, le vendredi 3 septembre 2021, à Pweto sont censés résoudre cette question des limites frontalières.

Mitterrand MASAMUNA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito