Quantcast
Connect with us

a la une

Tony Mwaba : « vous avez choisi une vocation noble, celle de transformer l’existence humaine en ressources motrices du développement de notre cher et beau pays »

Published

on

Le ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique, Tony Mwaba, a salué l’engagement de toutes les enseignantes et de tous les enseignants ainsi que de tous les partenaires de l’EPST qui ne ménagent aucun effort pour la survie du système éducatif en République Démocratique du Congo.

Tony Mwaba s’exprimait ainsi dans son adresse à l’occasion de la célébration de la journée nationale de l’enseignant ce 30 avril 2021.

Le successeur de Willy Bakonga a également rendu un vibrant hommage au Président de la République Démocratique du Congo, Félix-Antoine Tshisekedi, pour avoir placé le pays sur la voie d’un changement courageux de cap et de direction vers une politique qui se veut efficace de la gratuité de l’enseignement primaire.

« La célébration de ce jour me donne l’opportunité de reconnaître à sa juste valeur la vocation portée par ces femmes et ces hommes qui ont choisi de transmettre le savoir, le savoir-vivre et le savoir-être aux enfants congolais mais également à l’élève qui est non seulement acteur principal et sujet de son épanouissement physique, intellectuel et moral mais aussi l’avenir de demain », a-t-il déclaré.

Et d’ajouter: « Comme vous le savez la République Démocratique du congo notre pays se donne comme ambition de construire un système inclusif et de qualité qui devra contribuer au développement national, à la promotion de la paix et d’une citoyenneté démocratique active. Cette ambition émanant de la constitution de la République Démocratique du Congo, qui consacre l’accès universel à la scolarité, a servi de fil d’ariane à la vision du Président de la République, qui voudrait rendre effective la gratuité de l’enseignement primaire. »

Le ministre Tony Mwaba a indiqué que sa prise des fonctions en tant que ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique en exprime clairement l’engagement à réussir les défis de la gratuité tout en poursuivant les efforts d’amélioration de la qualité de l’éducation afin d’offrir aux élèves congolais une formation qui répond véritablement aux problèmes de la République Démocratique du Congo.

D’après lui, d’importantes actions entreprises par le Chef de l’Etat congolais dans le sous-secteur de l’EPST se sont révélées jusqu’ici aussi courageuses que salutaires.

A titre illustratif, le ministre Mwaba cite notamment la prise en charge d’un nombre considérable de nouveaux enseignants et les frais de fonctionnement des établissements publics d’enseignements.

En outre, il estime que la célébration de la journée nationale de l’enseignement intervient dans un contexte singulier caractérisé par la persistance de la pandémie de Covid-19 qui a conduit à l’arrêt momentané des activités scolaires au début de l’année en cours.

« Notre pays a fait davantage preuve de sa capacité à organiser des mécanismes de mitigations, pour éviter de sacrifier la scolarité des enfants à l’hôtel de ce virus impénitent qui est la covid-19. Sans coup férir et courageusement le Président de la République a appelé les parents à remettre nos enfants sur le chemin de l’école depuis le 22 février 2021 sur base d’un calendrier scolaire réaménagé dont il faudra garantir un meilleur achèvement », a-t-il renchéri.

Il trouve impérieux que chaque intervenant dans le secteur de l’EPST s’implique davantage dans une gouvernance responsable.

« Nous pensons qu’il est impérieux que nous assurions tous et chacun dans son champ d’action une gouvernance rigoureuse du sous-secteur de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique à travers la réforme du SECOPE, la fiabilisation du listing suivi paie des enseignants, la rationalisation du processus de création des écoles et bureau gestionnaire, l’utilisation rationnelle des ressources disponibles permettant un pilotage orthodoxe du sous-secteur de l’EPST, la formation et le renforcement des capacités du personnel enseignant pour matérialiser la qualité de l’enseignement, l’optimisation de l’enseignement en ligne, la culture de performance, l’amélioration de la gouvernance du secteur éducative, et la culture de redevabilité, la production régulière des annuaires statistiques afin d’impulser un développement concret du sous-secteur de l’EPST » a-t-il martelé.

Avant de poursuivre : « l’heure est venue pour relever les défis du système éducatif. Nous avons pour ce faire l’obligation constitutionnelle, morale et citoyenne de l’accomplir. On peut donc comprendre que nous puissions déclarer avec force que la politique de la gratuité de l’enseignement voulue par le Chef de l’Etat congolais va être consolidée grâce à l’application de la redevabilité à tous les niveaux de la chaîne administrative, financière et pédagogique. »

Mitterrand MASAMUNA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito