Quantcast
Connect with us

a la une

Afrique : Le FMI attend une croissance de 3,7% en 2021 dans la partie subsaharienne

Published

on

Selon un nouveau rapport publié par le Fonds monétaire international (FMI) sur les perspectives économiques mondiales, l’Afrique subsaharienne devrait enregistrer une croissance économique de 3,7% en 2021.

La publication des prévisions du FMI intervient quelques jours après celles de la Banque mondiale où il est également prévu une reprise économique après la récession de 2020.

Le FMI indique dans son rapport que sur l’ensemble du continent, cette croissance sera répartie de manière inégale. Seulement quatre pays enregistreront une croissance supérieure ou égale à 6%.

Parmi ces pays, seul le Botswana enregistrera une croissance à 9,2%, la plus forte du continent, qui sera probablement portée par la reprise de l’activité économique dans le secteur minier dont le pays est un acteur majeur. Il sera suivi des Seychelles (6,9%), du Burkina Faso (6,7%) et de la Côte d’Ivoire (6%).

Même si les perspectives du FMI semblent se rapprocher de celles de la Banque mondiale qui tablent sur une reprise à 3,3% de la croissance de la région, les spécialistes notent certaines différences.

Pendant que la Banque mondiale table sur une croissance à 0,4% pour l’Angola par exemple, le FMI estime que ce pays ne pourra pas sortir de la récession cette année et devrait afficher une croissance négative à -0,7%. Des perspectives qui ont des liens avec la difficulté du pays à se sevrer de la dépendance au pétrole, sur fond de surendettement, alors que des élections législatives et présidentielle sont prévues pour l’année prochaine.

Outre l’Angola, indique le FMI, la Centrafrique et la République du Congo connaîtront une croissance économique négative à respectivement -1% et -0,2%.

Par contre, les deux plus grosses économies de la région, le Nigeria et l’Afrique du Sud, devraient retrouver des croissances positives, marquant la sortie d’une crise économique qui les a plongées dans la récession.

D’après les prévisions du FMI, le Nigeria devrait voir son économie croître de 2,6% tandis que l’Afrique du Sud enregistrera une croissance de 5%.

Olivier KAFORO

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito