Quantcast
Connect with us

a la une

Afrique : les perspectives économiques de la RDC seront favorables si la pandémie de Covid-19 est maîtrisée (BAD)

Published

on

Le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD ) a publié une étude sur les perspectives économiques en Afrique 2021 dénommée « De la résolution de la dette à la croissance : une feuille de route pour l’Afrique ».

Dans cette étude menée par la BAD, plusieurs pays africains ont été pris en compte y compris la République Démocratique Congo (RDC).

D’après la BAD, les perspectives économiques pour la RDC sont favorables si la pandémie Covid-19 est maîtrisée et si la demande mondiale se redresse.

Le PIB (Produit intérieur Brut) réel devrait croître de 3,3 % en 2021 et de 4,5 % en 2022, grâce à la hausse des prix des principaux produits miniers, tels que le cuivre, et à la reprise de la consommation et des investissements.

La poursuite des réformes des finances publiques et monétaires devrait permettre de réduire l’inflation à une moyenne de 11,7 % sur la période 2021–2022, grâce à la facilitation des importations et à un meilleur approvisionnement des centres urbains.

La reprise du secteur extractif devrait stimuler les exportations minières et améliorer les recettes d’exportation.

Cependant, le compte courant risque de demeurer structurellement déficitaire, avec une moyenne de 4,0 % du PIB sur la période 2021–2022 fait savoir la plus haute institution financière du continent africain.

Les élections de 2023 devraient entraîner une augmentation des dépenses publiques.

En conséquence, le déficit budgétaire devrait se détériorer pour atteindre 1,4 % en 2021 et 2,5 % en 2022.

Le déficit du compte courant devrait se réduire à 4,0 % du PIB en 2021 et à 3,7 % en 2022.

En résumé, la croissance du PIB réel par habitant qui a chuté de 4,9 % en 2020, en raison de la baisse de la production et de la pression démographique, devrait augmenter de 0,1 % en 2021 et de 1,4 % en 2022.

Cependant, ce scénario pourrait être bouleversé par la poursuite de la pandémie de Covid-19 jusqu’en 2021, des troubles sécuritaires et socio-politiques, la chute des prix des matières premières ou la diminution de la demande mondiale de minéraux.

Cette analyse constitue donc une boussole pour le Gouvernement et les opérateurs économiques. Elle fait une projection de la situation économique en RDC, en vue d’une meilleure planification.

Martine NGALULA/stagiaire

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito