Quantcast
Connect with us

a la une

Ituri : un bidon d’huile végétale de 20 litres passe de 35 à 47 USD à Bunia

Avatar of La Rédaction

Published

on

huile de palme

La formation des prix de produits de première nécessité continue de s’accélérer sur le marché central de la ville de Bunia, chef-lieu de la province de l’Ituri.

D’après les sources locales, un bidon d’huile végétale de 20 litres qui se négociait précédemment à 70 000 Francs congolais (CDF) soit 35 USD est désormais passé à 84 000 CDF soit 42 USD. Ce produit enregistre une hausse de prix de 7 USD soit 14 000 CDF sur le marché local.

Les prix de plusieurs autres produits ont également pris de l’ascenseur dans cette ville notamment un sac de riz de 25 Kg passe de 39 000 CDF à 41 000 CDF, 10 Kg de haricots qui se vendait à 14 000 CDF se marchande à 18 000 voire 20 000 CDF, un bassin de cossette de manioc passe de 6 000 CDF à 8 000 CDF, un carton de Savon Bleu passe de 40 000 CDF à 48 000 CDF.

D’après des vendeurs dans les différents espaces de négoce de la ville de Bunia, cette hausse de prix serait consécutive à la persistance des poches d’insécurité dans la province de l’Ituri et le mauvais état de la route de certains tronçons routiers.

De son côté, le Chef de Division provinciale de l’Economie ad intérim, Dieudonné Mawa Azabo, a indiqué que cette hausse de prix des produits de première nécessité est causée par trois facteurs, à savoir : l’inexistence d’une production locale, l’insécurité dans la province et la guerre entre la Russie et l’Ukraine.

Par ailleurs, Dieudonné Mawa Azabo a appelé les opérateurs économiques de ce coin de la République Démocratique du Congo à faire preuve de patriotisme en respectant la structure de prix plutôt que de faire monter les prix pour s’enrichir illicitement sur le dos de la population déjà meurtrie par la situation d’insécurité.

Il faut noter que la province de l’Ituri est le théâtre des opérations de la milice CODECO mais aussi des ADF qui sèment la terreur dans cette partie du pays.

Mitterrand MASAMUNA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito

ZoomEco TV