Quantcast
Connect with us

a la une

Kasaï Oriental : le prix du litre de l’essence augmente de 40% à Mbuji-Mayi suite à une pénurie

Avatar of La Rédaction

Published

on

RDC : Carburant, le prix du litre pourrait augmenter de 80 CDF !

Vendu à 5 000 Francs congolais (CDF) la semaine dernière soit 2,5 USD, le litre de l’essence est passé à 7 000 CDF depuis le lundi 7 février 2022 dans la ville de Mbuji-Mayi, chef-lieu de la province du Kasaï Oriental.

Cette hausse a notamment provoqué la colère des motards de la ville de Mbuji-Mayi qui n’ont pas hésité de manifester leur mécontentement.

D’après les informations des médias locaux, cette tendance haussière s’explique par la rareté de ce produit dans cette province.

Les motards ont en effet organisé un cortège à travers quelques avenues de la ville de Mbuji-Mayi, en klaxonnant et scandant le cri « SNCC ! Carburant ! ».

Il s’en est suivi des altercations entre les motards et les éléments des forces de l’ordre qui ont barricadé certaines artères pour contenir cette manifestation.

Dépendant des carburants provenant de la province du Haut-Katanga, les importateurs des produits pétroliers justifient l’augmentation du prix du litre de l’essence à la suite de la hausse de prix à l’achat de ce produit au niveau de la ville de Lubumbashi (Haut-Katanga).

Le problème lié au transport de ce produit de la ville de Lubumbashi jusqu’à la province du Kasaï Oriental via la Société Nationale des Chemins de fer du Congo (SNCC) serait également évoqué comme facteur favorisant la hausse de ce produit.

« Il n’y a pas de carburants. Il n’y a pas de locomotives qui peuvent tracter des wagons. Il y a des gens qui ont des marchandises, mais qui n’ont pas de wagons HH», a expliqué le Président de l’Association des importateurs des produits pétroliers du Kasai Oriental, Kalu Tshitenda.

D’après le représentant de la Société des chemins de fer du Congo (SNCC) à Mbuji-Mayi, Justin Mbuji, il y a, à ce jour, 14 wagons de carburants sur le réseau SNCC entre Lubumbashi et Ilebo, dont 8 à Lubumbashi.

« Concernant les wagons qui sont à Lubumbashi, toutes les dispositions sont prises pour que tous ces wagons partent par le premier moyen. Les autres wagons sont en cours d’acheminement vers Mwene Ditu. D’ici 4 à 5 jours, tous ces wagons vont arriver à Mwene Ditu et le problème de carburants sera décanté à Mbuji-Mayi », a précisé Justin Mbuji.

L’augmentation du prix des produits pétroliers a également eu des effets néfastes sur le coût de transport et le prix des denrées alimentaires dans la ville de Mbuji-Mayi.

Mitterrand MASAMUNA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito

ZoomEco TV