Quantcast
Connect with us

a la une

Makutano 8 : Nicole Sulu évoque la nécessité d’un dialogue franc entre les secteurs public et privé pour le développement des territoires de la RDC

Avatar of La Rédaction

Published

on

FB IMG 1666619207003

La huitième édition du réseau d’affaires Makutano s’est ouverte, ce lundi 24 octobre 2022, au Pullman Grand Hôtel de Kinshasa, sous le thème central « Infiniment territoires ».

Au cours de ces assises d’une grande portée économique pour la République Démocratique du Congo, les participants vont réfléchir pendant deux jours sur un modèle de développement des territoires de la République Démocratique du Congo (RDC).

Dans son mot d’ouverture, Madame Nicole Sulu, la Fondatrice du forum Makutano, a insisté sur la nécessité de réfléchir profondément sur l’implication des acteurs du secteur public et du secteur privé pour booster le développement des territoires du pays.

D’après elle, la solidité d’une chaîne ne repose pas sur ses maillons les plus forts mais elle ne tient que grâce à la solidité de ses maillons les plus faibles.

« En RDC, les maillons forts ne manquent pas. Et de nombreuses initiatives ça et là, du secteur privé et de l’État favorisent la marche en avant du pays. Je pense aux initiatives magnifiques qui sont menées sur l’ensemble du territoire national de la République Démocratique du Congo (RDC) par le secteur privé pour valoriser nos terres, pour industrialiser, pour soigner nos jeunes et nos femmes, pour former mais aussi pour construire nos routes. ( …) Je pense aussi à la lutte contre la corruption menée avec, plus en plus de fermeté par les autorités et aux différentes réformes entreprises entre autres par l’Agence Nationale pour la Promotion des Investissements (ANAPI) et par le ministère des Finances pour améliorer le climat des affaires. » a-t-elle affirmé.

La fondatrice du réseau d’affaires Makutano a indiqué que malgré tous les potentiels que regorgent les provinces de la République Démocratique du Congo, à ce jour le tableau reste sombre. Cette situation prouve, selon elle, que le secteur privé a non seulement du chemin à faire mais aussi des opportunités à découvrir.

« Il suffit d’aller faire un tour dans la plupart de nos provinces pour se rendre compte que globalement, le secteur privé, n’avons pas encore été en mesure de construire les chaînes de valeur industrielles, agricoles et agro-industriel qui sont pourtant le socle économique de toute nation qui se veut réellement prospère. », a-t-elle relevé.

Par ailleurs, Nicole Sulu a indiqué que le secteur privé ne peut seul assumer cette responsabilité.

« Il nous faudra donc pendant ces deux jours questionner l’État au sujet du schéma et de l’agenda qui permettrait aux privés et le Public de travailler en cohérence », a-t-elle dit.

Il faudrait noter que plus de trois cent personnalités ont pris à ces assises réservées aux hommes d’affaires du secteur privé et des décideurs du secteur public.

Le Gouvernement de la République Démocratique du Congo a été représenté par le Premier Ministre, Jean-Michel Sama Lukonde et plusieurs membres du Gouvernement.

Mitterrand MASAMUNA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito

ZoomEco TV