Quantcast
Connect with us

a la une

Monde : Le FMI accroit ses capacités de prêts en faveur des pays les plus pauvres

Published

on

Les capacités de prêts du Fonds monétaire international (FMI) en faveur des pays les plus pauvres ont été revues à la hausse.

L’annonce a été faite le jeudi 22 juillet 2021 par les services du FMI.

Selon la source, il s’agit d’une augmentation massive de la capacité du FMI à prêter sans intérêts de l’argent aux pays les plus pauvres, afin d’aider ces derniers à affronter les dommages économiques causés par la pandémie de Covid-19.

Selon un communiqué rendu public à cet effet, les changements approuvés le 14 juillet 2021 par le Conseil d’administration du FMI prévoient de relever les limites d’accès aux prêts pour permettre à l’institution d’être plus flexible dans le soutien financier qu’elle apporte aux pays les plus pauvres.

A en croire le Directeur adjoint du Département de politique et d’examen de la stratégique, cela ne vise pas à « prêter davantage dans tous les programmes du FMI », mais plutôt « de fournir davantage de financement à taux zéro aux pays dotés de programmes économiques solides pour gérer la pandémie et la trajectoire d’un rétablissement complet. »
Les responsables du FMI ont souligné qu’il ne s’agit pas de faire des chèques en blanc. Ils indiquent que le FMI fournit ce financement en grande partie par le biais d’« accords de prêt pluriannuels », contrairement à 2020, lorsque la plupart de l’aide a été distribuée via des programmes d’urgence qui ont été versés immédiatement et n’étaient pas conditionnés par des politiques économiques.

« La crise du Covid-19 a épuisé bien plus rapidement que prévu les ressources réservées à ces pays, dont la plupart se trouvent en Afrique subsaharienne, et leurs besoins resteront élevés », a déclaré le FMI.

Il faut noter que le FMI a considérablement augmenté son financement aux pays pauvres en 2020. Ce fonds a été augmenté huit fois plus que la moyenne des trois années précédentes et devrait se maintenir à des niveaux élevés pendant plusieurs années.

Le FMI s’efforce également d’augmenter le financement de son fonds pour la réduction de la pauvreté et la croissance (PRGT) afin de fournir les prêts à taux zéro, appelant à une injection initiale d’environ 4 milliards de dollars, y compris des contributions des membres.

Zoom Eco

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito