Connect with us

a la une

Mumba Gama : « Il faut au moins 600 millions USD pour la production locale du maïs dans l’ex. Katanga » [Audio]

Published

on

Pour résoudre durablement la crise de la farine de maïs qui secoue actuellement le Haut-Katanga, Barthélemy Mumba Gama préconise la relance de la production interne plutôt que compter sur l’importation de cette denrée de base des katangais. Sur de bases réalistes, l’ex. Ministre de l’Agriculture du Gouvernement provincial de Moïse Katumbi indique que le besoin annuel est de 3 à 4 millions de tonnes de maïs.

D’où, annonce-t-il, la nécessité pour le pouvoir d’investir au minimum 600 millions USD pour mobiliser 600 000 agriculteurs devant cultiver au moins 600 000 hectares pour produire chacun 5 tonnes de maïs.

Cliquer pour écouter :

En attendant la prochaine campagne agricole, Mumba Gama recommande l’importation d’une quantité nécessaire de l’Amérique latine et celle du Nord. Car, rappelle t – il, le pays africains chez qui la RDC peut importer connaissent également de difficultés. Et donc, la solution ne peut venir d’eux.

Par ailleurs, il plaide pour la mise sur pied d’un organe de gestion des calamités et un observatoire climatique pour permettre à l’Etat d’anticiper les événements plutôt que de les subir comme c’est le cas actuellement.

Chenilles rongeuses de maïs - ex. katanga @Zoom_eco

En identifiant les causes, Mumba Gama évoque le manque de prise en charge sérieuse de la problématique du maïs par le pouvoir qui n’a pas soutenu les agriculteurs locaux par une bonne politique d’encadrement.

Il y a également la préservation des stocks de sécurité par les pays qui exportaient le maïs vers la RDC à cause de la sécheresse dont la Zambie ainsi que le découragement des agriculteurs confrontés aux chenilles rongeuses de mais et la pluviométrie.

Eric Tshikuma

A RE(LIRE) :
RDC : Le prix du sac de la farine de maïs baisse de 50 000 à 38 000 CDF à Lubumbashi
RDC : Le prix de la farine de maïs grimpe, le Haut-Katanga exonère son importation !

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :