Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : affaire contrebande des produits pétroliers, plus de 45,5 millions USD échappent au trésor public

Published

on

Les activités illicites d’importation et commercialisation du pétrole par quelques entreprises dans la province du Haut-Katanga occasionnent une perte de revenus estimée à 45,5 millions de dollars américains au niveau du trésor public congolais.

A cet effet, le Ministre des Hydrocarbures, Didier Budimbu, a rendu exécutoire la mesure de suspension d’activités d’importation et de commercialisation d’un certain nombre d’entreprises épinglées pour fraude douanière et contrebande.

Par la même occasion, il a été procédé sans plus attendre à l’exécution de la mesure de retrait provisoire des contrats de fourniture aux sociétés incriminées.

Agissant à la suite de la sollicitation du 8 octobre 2021 de l’Inspection générale des finances (IGF), par l’entremise de son premier responsable, Jules Alingete, Inspecteur et Chef de service de cette instance, le Ministre des Hydrocarbures a instruit son secrétaire général quant à ce.

À la suite de la demande de son Ministre de tutelle, le Secrétaire Général aux Hydrocarbures avait procédé à la suspension de leurs autorisations d’importation et commercialisation du pétrole sur le sol de la République Démocratique du Congo.

Par le biais du Chef de Division provinciale, les entreprises citées devront répondre de leurs actes illégaux et payer d’ici le 20 octobre 2021 au plus tard, le manque à gagner dû à l’État pendant toute cette période d’activités illicites.

Pour ce faire, les services de communication du ministère des Hydrocarbures indiquent qu’une réunion de clarification est prévue le 20 octobre prochain au cabinet du Ministre des Hydrocarbures à laquelle sont conviées toutes les entreprises concernées par cette affaire de contrebande et fraude douanière.

Mitterrand MASAMUNA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito