Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : En 2021, l’EGC prévoit l’achat de 7000 tonnes de cobalt auprès des mineurs artisanaux pour une valeur de 150 millions USD

Published

on

L’Entreprise générale de cobalt (EGC) compte acheter 7 000 tonnes de cobalt auprès des creuseurs artisanaux, pour une valeur globale de 150 millions de dollars américains (USD). La tonne se négociera à 30 000 USD. Ceci s’inscrit dans le cadre de premiers achats de l’EGC auprès des mineurs artisanaux.

D’après des sources internes de l’EGC, le site minier de Kasulo, près de Kolwezi dans la province de Lualaba, a été choisi pour les premiers achats.

La source indique que le minerai de cobalt acheté sera transformé en hydroxyde de cobalt dans les installations de traitement à proximité, avant d’être exporté notamment par l’intermédiaire de la société Trafigura, selon les termes d’un accord conclu entre les parties il y a quelques mois.

L’accord conclu dans ce cadre dispose que « le négociant de matières premières sera en effet le destinataire des achats de l’EGC, même si cette dernière conserve une option pour vendre 50 % du cobalt à d’autres parties intéressées ».

En 2022, l’EGC achètera 15 000 tonnes de cobalt aux mineurs ainsi que jusqu’à 20 000 tonnes en 2023.

Il faut noter que le prix d’achat de 30 000 USD proposé par tonne de cobalt reste assez modeste par rapport au prix actuel du marché qui avoisine les 50 000 USD la tonne.

Les experts expliquent que pour ne pas soumettre les mineurs artisanaux aux fluctuations en bourse et préserver le prix d’achat, un Fonds sera créé; soit 3 % des recettes de l’EGC iront au Fonds si le prix du métal est inférieur à 50 000 USD, contre 5 % des recettes s’il est supérieur à 50 000 USD la tonne.

Pour rappel, l’Entreprise Générale du Cobalt SA « EGC » est une filiale de la GECAMINES (société minière de l’Etat) créée en 2019 et ayant reçu pour mandat de l’État d’exercer en RDC un monopole d’achat sur le cobalt issu de l’exploitation artisanale, nécessitant une transformation préalable à son exportation avant de le commercialiser et de veiller à ce que cette production respecte les meilleurs standards en matière de responsabilité sociale et environnementale et de traçabilité.

Parmi les principaux objectifs de l’EGC, l’on note la lutte contre les exportations illégales de cobalt et la formalisation de l’exploitation artisanale et à petite échelle (ASM).

Possédant plus de 67% de la production mondiale du cobalt, la République Démocratique du Congo se hisse au rang du plus grand producteur de Cobalt au monde.

Olivier KAFORO

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito