Connect with us

a la une

RDC : Il n’y aura pas de rupture de stocks des produits alimentaires sur le marché en Décembre !

Published

on

RDC : Il n’y aura pas de rupture de stocks des produits alimentaires sur le marché en Décembre !

Le Ministre d’État, Ministre de l’Economie Nationale, Joseph KAPIKA, a rassuré qu’il n’y aura pas de rupture de stocks des produits de première nécessité sur le pendant la période de festivités de fin d’année. C’était au terme de la réunion du Comité de Suivi des Prix des Produits de Première nécessité qu’il a présidé ce mardi 28 Novembre 2018 à l’Hôtel du Gouvernement à Kinshasa.

Les opérateurs économiques membres de la Fédération des Entreprises du Congo (FEC), de  la Confédération des Petites et Moyennes Entreprises Congolaises (COPEMECO) et de la Fédération Nationale des Artisans, Petites et Moyennes Entreprises du Congo (FENAPEC) se sont retrouvés face aux Experts du Ministère de l’Economie Nationale.

Ils ont fait le point sur l’Etat des stocks des marchandises (à Kinshasa et dans d’autres coins du pays) et l’encadrement des prix (surveillance du marché) durant le mois de Décembre 2017.

« Nous travaillons d’arrache-pied à l’approche des fêtes pour nous assurer qu’il y a suffisamment de stocks pour permettre à la population de passer en beauté les fêtes de Noël et de nouvel an. Mais aussi nous assurer qu’il n’y aura pas de malins qui vont profiter de cette période pour faire la spéculation en augmentant leurs prix. Nous avons noté avec satisfaction que les opérateurs économiques ont suffisamment de stocks à Kinshasa et à Matadi », a rapporté le Ministre d’Etat Joseph Kapika.

Au delà des facilités accordées en ce qui concerne la suspension de tous les contrôles économiques sur toute l’étendue du territoire national, les opérateurs ont également plaidé pour l’allègement des taxes et autres frais annexes afin de leur permettre de mieux servir la population en cette période des festivités.

A ce sujet, Joseph Kapika leur a suggéré de poser ce problème, par écrit, et de réserver une copie à chaque institution concernée afin que ce problème soit traité le plus vite possible au niveau du Gouvernement.

Pour rappel, cette Commission « Suivi des Prix » a un rôle important à jouer dans les stratégies de la baisse des prix des produits de première nécessité pour maintenir la stabilité du pouvoir d’achat des consommateurs. Elle doit veiller et mettre en place les mesures nécessaires pour baisser les prix des produits de première nécessité en RDC et de dénicher ceux qui coûtent cher par rapport au pouvoir d’achat de la population.

Zoom Eco

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :