Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : la BAD octroie 99,1 millions USD pour la réhabilitation de la route Kamavu-Sake dans l’Est du pays

Published

on

La Banque Africaine de Développement (BAD) a décaissé un montant total de 99,1 millions de dollars dans le cadre des travaux de réhabilitation de la voirie urbaine de la ville de Bukavu ainsi que route Kamavu-Sake reliant les provinces du Nord-Kivu et Sud-Kivu.

C’est ce qu’a fait savoir le Président de la Chambre haute du Parlement de la République Démocratique du Congo (RDC), Modeste Bahati Lukwebo, le samedi 27 novembre 2021, via son compte Twitter.

Le speaker du Sénat de la RDC s’est félicité de la suite donnée à sa requête.

Cet appui financier de la Banque Africaine de Développement se compose d’un don de 52,07 millions de dollars du Fonds africain de développement, le guichet de financement concessionnel du Groupe de la Banque, et d’un prêt de 47,32 millions de dollars, issu de la Facilité d’appui à la transition.

Ce projet vise notamment le désenclavement des provinces du Nord et Sud Kivu et la réduction de la pauvreté dans ces provinces du pays.

Les travaux à réaliser comprennent l’aménagement de la section Bukavu-Nyamukubi sur l’axe routier Bukavu-Goma et de quelques voiries structurantes et bretelles de la route nationale n°2 (RN2) dans la ville de Bukavu pour un total de 117 kilomètres, ainsi que la réhabilitation des infrastructures connexes dans la province du Sud-Kivu.

Signalons que la province du Sud-Kivu est fortement enclavée en raison de l’état de dégradation de son réseau routier.

Ce projet devrait bénéficier, à quelque 40% des ménages ruraux de la province du Sud-Kivu, soit 400 000 familles au total.

Plusieurs catégories de personnes bénéficieront de ce projet notamment les promoteurs des services d’appui à la production (artisans, associations de services, transporteurs, collecteurs, etc.), les cadres techniques des ministères dans le territoire ainsi que les organisations non gouvernementales actives dans la zone d’intervention du projet.

La zone d’intervention du projet inclut également la route d’accès au Centre de recherche agronomique ultramoderne appelé « Campus de recherche de l’IITA Président Olusegun Obasanjo ».

L’objectif de contribuer à la lutte contre la faim et la malnutrition passe par l’accès de la population à une alimentation saine basée sur la biodiversité, notamment les aliments frais.

Ce centre permettra d’assurer l’autonomie alimentaire aux populations de la région, voire au-delà, en tant que plus grand centre international de recherche agricole en République Démocratique du Congo et dans la région des Grands Lacs.

Mitterrand MASAMUNA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito