Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : le gouvernement ouvre trois fenêtres d’opportunités économiques !

Published

on

La gouvernance minière, le projet de Loi sur le grand Inga et le chantier des hydrocarbures sont les trois grandes fenêtres d’opportunités économiques que le gouvernement Tshibala vient d’ouvrir. D’après le ministre près le premier ministre, Tshibangu Kalala, la RDC est réellement placée sur la voie de son redressement économique.

Invité de la tranche «Face à face» animée par Christian Lusakueno sur Top Congo FM dimanche dernier, Tshibangu Kalala a levé un pan de voile sur cette démarche du gouvernement qu’il qualifie des «Léopards politiques» venus des tous les bords politiques à l’instar des «Léopards football» (ndlr. équipe nationale). Une seule motivation : remporter des victoires et ramener des coupes au peuple congolais.

Le ministre près le premier ministre, Tshibangu Kalala dans le studio de Top Congo FM.

En ce qui concerne la gouvernance minière, Tshibangu Kalala a présenté le Code minier adopté et promulgué comme un grand pas marqué dans la réforme.

« Nous ne voulons pas que le peuple rate le nouveau boom du cobalt. Tout est mis en oeuvre pour que le gouvernement réussisse la mise en oeuvre de cette Loi afin de donner aux congolais des moyens de mieux vivre», a-t-il rassuré.

Le projet de Loi sur le grand Inga, quant a lui, a été récemment adopté au niveau du Conseil des ministres. Le ministre près le premier ministre est convaincu que cette Loi sera adoptée prochainement au Parlement d’autant plus que les investisseurs se bousculent au portillon.

Et de préciser : « c’est une condition sine qua non pour assurer la protection des investissements étrangers qui vont venir ici. Et nous aurons demain la possibilité d’éclairer toute l’Afrique avec des avantages de recettes budgétaires pour renflouer les caisses de l’État».

En effet, Inga 3, c’est plus de 13 milliards de dollars américains d’investissements. Quoi de plus normal que cette Loi vienne donner des garanties et des avantages particuliers aux investisseurs pour les sécuriser, dans le cadre du partenariat public privé.

A RE(LIRE) : Inga, la nécessité d’en faire une question d’Etat !

Bien plus, informe Tshibangu Kalala, le gouvernement a ouvert un grand chantier sur les hydrocarbures.

«Sur le littoral Ouest, nous avons réglé le problème de Perenco. On va lancer bientôt les appels d’offres pour que les investisseurs viennent. Au niveau de la cuvette centrale, on a permis à Comico d’entrer en activité. Du côté du Lac Albert, on est entrain de donner des blocs pétroliers à des grands opérateurs du le secteur», a-t-il révélé.

Mettant ensemble ces trois fenêtres d’opportunités économiques, le ministre près le premier ministre est convaincu que les signes du redressement encours sont visibles. Allusion faite à la détente observée sur le marché de change et le relèvement du niveau de réserves de change avoisinant le milliard de dollars américains.

«Nous travaillons sur la légitimité de performance. On a pas besoin des applaudissements. Nous sommes concentrés pour ça. Le jour où nous allons quitter le gouvernement d’union nationale et donner le flambeau à ceux qui viendront après, qu’ils trouvent une situation solide et saine. Que le futur gouvernement trouve une base solide pour continuer à construire ce pays et faire mieux que ce que nous avons fait», a insisté Tshibangu Kalala.

Zoom Eco

A RE(LIRE) :

RDC : Mise en œuvre de quatre réformes attendue 2018 !

RDC : Stabilisation de l’économie, les trois outils de Kabila !

Monde : Gouvernance des Ressources Naturelles, la RDC obtient la note «médiocre»

Advertisement

Edito