Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : Le Gouverneur de la BCC rassure Nicolas Kazadi de la stabilité du cadre macro-économique

Published

on

Le Gouverneur de la Banque Centrale du Congo (BCC), Deogratias Mutombo, a indiqué que la situation macro-économique de la République Démocratique du Congo est très stable.

Il s’est vanté de cette performance dans la gouvernance des politiques, à la fois monétaire, budgétaire et financière, le lundi 3 mai 2021.

C’était au sortir de l’audience lui accordée par le ministre des Finances, Nicolas Kazadi, en son cabinet de travail.

« Lorsque vous observez l’évolution des indicateurs pertinents au niveau du marché des biens et services, nous avons un taux d’inflation qui est de 1,4% seulement depuis le début de l’année en cours », a-t-il affirmé.

A en croire le Gouverneur de la BCC, « si les conditions restent les mêmes jusqu’au 31 décembre, ce taux d’inflation sera de 4,66%, nous serons dans la cible de 7% qui a été recommandée au niveau de l’Union Africaine, de la SADC et du COMESA ».

Deogratias Mutombo évoque pourtant une année 2020 difficile.

«  C’est vrai que l’année passée, on misait les mêmes performances, mais malheureusement on n’avait pas envisagé covid et le dommage de covid a fait que nous ayons terminé l’année avec 15, 76 % », a précisé Deogratias Mutombo.

En outre, le Gouverneur de la Banque Centrale du Congo a noté que la même stabilité est observée sur le marché des changes.

« Depuis le début de l’année jusqu’à ce jour, la monnaie a perdu 0,7%, même pas 1% », a-t-il relevé. C’est aussi une stabilité nette, a-t-il souligné.

Par ailleurs, le Gouverneur Mutombo a relevé qu’au niveau du ministère des Finances, dans le cadre du pacte de stabilité, « il y a un ajustement budgétaire qui s’opère, et au niveau des dépenses, et au niveau des recettes de manière à exécuter des dépenses sur base caisse », a-t-il fait remarquer.

Il précise que c’est ce dispositif qui permet à ce qu’il puisse avoir un ancrage budgétaire beaucoup plus efficace. Ce qui a permis d’éviter le déficit des Finances publiques depuis le mois de mai.

Aussi, il a affirmé que s’il y a un déficit éventuel, il sera couvert par les moyens sains notamment les bons du trésor.

Au cours de cette réunion de collaboration interinstitutionnelle, les deux personnalités ont débattu de plusieurs autres questions, notamment celle liée au renforcement des agengements par rapport au pacte de stabilité.

Selon le Gouverneur Deogratias Mutombo, le ministre des Finances a insisté sur la nécessité d’inspirer plus de confiance au marché et en particulier au public et au système bancaire.

S’agissant de la mise en œuvre des préalables à la négociation de la Facilité de crédit élargi avec le Fonds Monétaire International (FMI), Deogratias Mutombo a estimé que tout sera réglé d’ici la fin du mois de mai 2021 pour entamer le travail avec Washington à ce sujet.

Évoquant les structures de collaboration entre la Banque Centrale du Congo et le Ministère des Finances, le Gouverneur de la BCC a souligné qu’il faudrait les dynamiser de manière à avoir plus d’efficacité dans la coordination des politiques monétaire, budgétaire et financière. Il s’agit entre autres du Comité de la trésorerie ; du Comité de la prévision de la liquidité ; et du Comité de conciliation des comptes.

Patrick BOMBOKA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito