Connect with us

a la une

RDC : les huit chiffres de la production minière de 2017

Published

on

RDC : les huit chiffres de la production minière de 2017

La production minière congolaise a non seulement augmentée en 2017 mais aussi connue une nette amélioration des prix sur les cours des matières premières. Les statistiques de la Chambre des mines de la Fédération des entreprises du Congo (FEC) présentent une allure de production en hausse, par rapport à l’année précédente, des 8 principaux produits miniers allant de près de 3% (Or) à environ 130% (Coltan). Excepté le Zinc dont le taux de production est tombé dans le négatif, soit – 32%.

Mining Indaba 2018 a été une opportunité pour la Chambre des mines de présenter le rapport de production minière de la RDC en 2017. Son président national, Simon Tumawaku a souhaité que le prochain rapport de la FEC soit plus parlant en termes des revenus et des contributions sociales des entreprises découlant de production minière.

Vue des statistiques de la production minière de la RDC en 2017. Ph. @Zoom_eco

Cuivre, plus d’1 million de tonnes  

En 2017, le secteur minier congolais a produit exactement 1 092 000 de tonnes de cuivre. Par rapport à 2016 où la production était de 1 021 634 de tonnes, l’augmentation est de 6,9%. Entre – temps, le prix aussi est parti de 5 000 USD à 7 000 USD la tonne actuellement. Avec la reprise de Kamoto, la barre de 1,3 million de tonnes pourrait être franchie à la fin de cette année.

Cobalt, près de 74 000 tonnes

Au total 73 940 tonnes de cobalt ont été produites au pays en 2017. SI l’on tient compte de la production de l’année précédente située à 64 000 tonnes, le taux d’augmentation est de 15,5%.

La forte demande du métal bleu par l’industrie automobile électrique a fait bondir le prix de 25 000 USD la tonne en 2016 à plus de 80 000 USD la tonne fin 2017. Actuellement, la tonne se négocie à 90 000 USD sur le marché international.

Or, 23 000 kilogrammes

L’Or industriel produite en 2017 aura été de 23 270 kg. Une production notamment assurée par le projet Kibali, Banro ayant été à l’arrêt pendant un bon moment. Par rapport à 2016 où 22 648 kg ont été produits, il y a une nette augmentation de 2,7%. Cependant, il y a également une quantité importante de l’exploitation artisanale qui quitte le pays.

Quant au prix, il est passé d’environ 1 200 USD le kg à 1 360 USD le kg entre 2016 et 2017.

Diamant, près de 19 millions de carats

D’après la Chambre des mines de la FEC, la production de la pierre précieuse est passe de 14,7 millions de carats à 18,9 millions de carats entre 2016 et 2017, soit 28,1%.

Puisque le prix du carat remonte, tous les espoirs des producteurs sont fondés pour en bénéficier. Encore faudrait – il que la Miba reprenne substantiellement la production.

A LIRE (AUSSI) : Le déficit énergétique plombe l’essor de l’industrie minière !

Zinc, 7 800 tonnes

La production du Zinc a baissé à 7 833 tonnes en 2017 alors qu’elle était de 11 650 l’année d’avant, soit -32,8%. Il s’agit d’une production qui est exclusivement assurée par la Gécamines. Une opportunité manquée car, entre-temps le prix a augmenté de 2 000 à 3 500 USD la tonne. La remontée est donc importante.

Wolframite, près de 250 tonnes

La production est passée de 112 tonnes à 248 tonnes entre 2016 et 2017, soit un accroissement de 121,4%. Son prix s’améliore un tout petit peu mais elle reste sous la barre de 20 000 USD la tonne.

Cassitérite, 17 600 tonnes

Si en 2016, le secteur minier congolais avait produit 9 426 tonnes de cassitérite, l’année qui a suivie, cette production a été de 17 782 tonnes, soit une augmentation de 87,6%. Il s’agit d’une production essentiellement artisanale.

Sur la même période, le prix de la tonne est passé de 15 000 USD à  peu près 20 000 USD.

Coltan, près de 2 000 tonnes

Au total, 1 996 tonnes de coltan ont été produites en 2017. Par rapport à la production de l’année d’avant qui, elle, était située à 869 tonnes, il se dégage une augmentation de 129,7%. Et, le prix du coltan a aussi fortement grimpé. De 2015 à 2017, il est passé de 100 000 USD la tonne à 193 000 USD la tonne.

Comme pour la cassitérite, la production du coltan est aussi essentiellement artisanale. « Si on produisait 10 000 tonnes, 50 000 tonnes… Imaginez ce que ça rapportera au pays. C’est important que l’on puisse profiter des cours de Coltan », a indiqué Simon Tumawaku.

Qu’à cela ne tienne, les statistiques de la FEC démontrent que tous les produits miniers sont en verts. Et que les perspectives pour 2018 sont prometteuses. Comme pour dire, un nouveau cycle du boom minier est à la portée de la RDC.

Zoom Eco

A RE(LIRE) :

RDC : Importation de l’électricité, le contentieux fiscal « DGDA-Miniers » en médiation !

RDC : Toute la production minière de l’année 2015 en chiffres

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :