Connect with us

a la une

RDC : les huit grandes résolutions de la troisième conférence minière

Published

on

RDC : les huit grandes résolutions de la troisième conférence minière 1

Les travaux de la troisième conférence minière de la RDC se sont clôturés, ce vendredi 14 septembre 2018 à l’athénée Hewa Bora de Kolwezi, par la formulation de plusieurs recommandations. Toutes se résument en huit grandes résolutions contenues dans le Rapport final. Valery Mukasa, rapporteur et directeur de cabinet du ministre des Mines, en a lu les grandes lignes lors de la cérémonie de clôture.

Il s’agit entre autres de :

  1. L’application rigoureuse des dispositions du Code et du règlement minier révisés relatives principalement à la Responsabilité sociale et environnementale des entreprises minières à l’égard de communautés affectées par les projets miniers, au renforcement de la responsabilité industriel du titulaire du droit minier afin que les produits miniers ne soient exportés à l’état brut, de la participation des congolais dans le capital social des entreprises minières, à la mise en œuvre de l’effectivité de la sous-traitance aux sociétés de droits congolais à capitaux congolais, au paiement effectif de tous les droits dus à l’état, et à l’effectivité du contrôle des recettes rapatriées des ventes à l’exportation en vue de leur recyclage dans le développement économique du pays ;
  2. La mise en œuvre des politiques efficientes et efficaces visant à résorber le déficit énergétique ;
  3. L’exécution des projets en cours visant la réhabilitation des voies de communication reliant les sites d’exploitation et les points de sortie des produits miniers ;
  4. La mise en œuvre d’une politique visant l’équité entre toutes les parties prenantes à l’exploitation des ressources naturelles dans notre pays en ce qui concerne les retombées de la rente minière ;
  5. La création d’une bourse des matières premières en RDC ;
  6. La création d’une zone économique spéciale au profit des utilisateurs finaux des ressources naturelles congolaises ;
  7. La mutation de l’actuelle conférence minière en une conférence minière internationale en RDC ;
  8. Le réinvestissement des ressources générées par le secteur minier dans d’autres secteurs porteurs de croissance notamment l’agriculture.

Dans son mot, Bruno Tshibala a tenu à saluer le travail de «qualité » abattu par les organisateurs et participants à cette conférence minière.

« Au nom du gouvernement de la République, je m’engage à faire tout ce qui est possible en vue de mettre en œuvre les résolutions et recommandations pertinentes que la conférence a présentées en vue de promouvoir et enraciner le développement durable dans les zones de production des richesses minérales et au-delà sur l’ensemble du territoire national », a indiqué le premier ministre.

Ce, avant de clôturer, au nom du chef de l’Etat, les travaux de la troisième conférence minière.

Eric TSHIKUMA | Zoom Eco

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :