Connect with us

a la une

RDC : Les pétroliers lèvent la mesure portant réduction de la vente de carburant

Published

on

RDC : Les pétroliers lèvent la mesure portant réduction de la vente de carburant

La corporation pétrolière vient de suspendre sa décision portant réduction de la vente de carburant observée depuis la semaine passée en RDC. Il s’agit d’une concession faite au Gouvernement, « au nom de la paix sociale », à l’issue de la réunion bipartite qui s’est tenue ce lundi 4 Septembre 2017 au Ministère de l’Economie Nationale. Dans les prochaines heures, apprend – t – on, le carburant sera de nouveau disponible dans les stations-services et vendu aux prix initiaux. 

Toutefois, les deux parties ont convenues de la mise sur pied d’une Commission Technique dont le début des travaux de négociation est annoncé dès ce mardi 5 Septembre 2017.

Selon un membre de la corporation pétrolière contacté par Zoom Eco, ces travaux vont porter essentiellement sur l’actualisation du paramètre « taux de change » de la structure des prix des produits pétroliers. Quoi de plus normal que l’hypothèse d’augmentation du prix du carburant à la pompe à l’issue de ces travaux reste d’actualité.

Entre-temps, les pétroliers vont continuer à enregistrer des pertes à la suite de cette vente de carburant occasionné par le taux de change ne cadrant pas avec la réalité du marché, à savoir : 1 380 CDF pour 1 USD à la vente alors que le taux actuel appliqué sur le marché de change avoisine les 1 600 CDF le Dollar US.

Pour les pétroliers, ces pertes à consentir pendant cette période des travaux feront également l’objet d’une évaluation et la facture sera mise à charge du Gouvernement.

Il y a lieu d’indiquer que la réunion de ce lundi a permis aux deux parties de se dire des vérités en toute franchise avant de fumer le calumet de la paix pour l’intérêt supérieur de la Nation. Les Ministres des Finances Publiques et celui des Hydrocarbures y ont pris part.

Pour rappel, les pétroliers ont demandé au Gouvernement l’actualisation du taux de change de la structure de prix et la mise à leur disposition, à travers les banques commerciales, des devises pouvant faciliter leurs opérations de reconstitution de stocks en carburant de l’étranger. Le Gouvernement, lui, s’est oppose à ce réajustement pour avoir déjà consenti à des allègements fiscaux en leur faveur.

Sans un accord formel à ce stade, le bras de fer entre les deux parties est simplement reporté et déplacé de la Commission Technique. Pourvu qu’elles en sortent avec une solution durable !

Zoom Eco

A RE(LIRE):

RDC : Bras de fer «Gouvernement-Pétroliers», le peuple victime !

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :