Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : Le prix du litre pourrait augmenter de 75 francs congolais à la pompe !

Published

on

La probabilité est grande. Et c’est plus qu’évident que la hausse se fasse à cette proportion après le compromis obtenu entre le Gouvernement et les pétroliers distributeurs. Ce n’est plus qu’une question d’heures, si pas de jours pour que le Ministre d’Etat à l’Economie prenne l’arrêté portant sur la nouvelle structure des prix de carburant.

Selon des sources proches des opérateurs économiques du secteur pétrolier, cette nouvelle structure des prix va intégrer le taux de change moyen de 1 320 franc congolais. Ajouter à cela la mise à disposition par la Banque Centrale du Congo de 20 millions de dollars américains des devises pour faciliter les opérations de renouvellement de stock, la formule semble avoir satisfait les pétroliers distributeurs.

Et par conséquent, l’accord trouvé prévoit la légère hausse de mois de 5%, seuil devant occasionner la révision à la hausse des prix de la course de transport en commun. Pour ne pas atteindre ce pourcentage qui représente 77 francs congolais, il y a lieu de prendre, à titre indicatif, un montant 75 franc congolais.

Ce qui ramènerait le prix du litre d’essence à 1 615 francs congolais et celui du gazoil à 1 605 francs congolais à la pompe. Voici le prix dit de « la paix sociale » négocié et obtenu par le Gouvernement Badibanga !

Dès l’entrée en vigueur de la nouvelle structure des prix, l’achat de 20 litres de carburant à la pompe va représenter une perte d’environs 1 litre par rapport à l’ancien tarif (celui qui est actuellement désuet). C’est cela le coût de la perte du pouvoir d’achat des consommateurs.

Des analystes les plus sceptiques sont d’avis que cette augmentation n’est qu’une première de la série. Car, estiment-ils, l’équilibre des affaires des pétroliers ne se trouverait qu’en cas d’une augmentation de 26%.

Zoom Eco

A(RE)LIRE : La BCC vend aux banques commerciales 20 millions USD pour les pétroliers !

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito