Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : quatre actions gouvernementales prévues pour diversifier l’économie

Published

on

Le premier ministre, Sylvestre Ilunga Ilunkamba a déclaré sa volonté ferme d’engager son Gouvernement à œuvrer pour la diversification de l’économie et pour une croissance véritablement inclusive. Ce processus devrait, d’après lui, impliquer une plus large participation de la population tant pour la création des richesses qu’au partage des fruits de ladite croissance.

D’après l’énumération faite par le chef du Gouvernement devant les députés nationaux, les quatre actions identifiées sont les suivantes : 

  • la redynamisation de l’agriculture vivrière, industrielle et pérenne, la pêche et l’élevage ;
  • la consolidation de la base industrielle en favorisant une plus large transformation locale des produits agricoles et miniers, l’implantation des parcs agro-industriels et des zones économiques spéciales ;
  • le développement et la rentabilisation du tourisme ;
  • et l’’accroissement de l’implication économique des acteurs nationaux par l’élargissement de la classe moyenne nationale, à travers des contrats de sous-traitance en faveur des PME et PMI.

Diversification de l’économie

L’agriculture demeure, selon Sylvestre Ilunga Ilunkamba, la source d’une véritable croissance économique inclusive pour la Rd Congo.

« Ce secteur mérite toute notre attention en raison de son caractère intensif en main-d’œuvre ainsi que de sa capacité à contribuer efficacement à la lutte contre la pauvreté, laquelle est aujourd’hui aggravée par une véritable crise alimentaire et nutritionnelle, chose inconcevable dans un pays comme le nôtre », a – t – il rassuré.

Il y a ensuite les secteurs des services dont le Tourisme qui sont porteurs d’emplois. Si ce secteur est secteur paraît, à ce jour insuffisamment exploité en Rd Congo, le premier ministre annonce qu’il bénéficiera désormais de plus d’attention de son Gouvernement. Ce dernier entend ne ménager aucun effort pour mettre à profit les possibilités offertes par la nouvelle loi sur le tourisme afin de rentabiliser les nombreux sites touristiques existant dans toutes les provinces.

A RE(LIRE) : finances publiques, les trois priorités du Gouvernement Ilunkamba

Croissance économique

Ilunga Ilunkamba est d’avis que l’inclusivité de la croissance implique d’améliorer l’aménagement du territoire national notamment en brisant l’enclavement qui frappe plusieurs portions de celui-ci.

Au-delà de l’immédiat, qui touche à la réhabilitation ou la construction des routes d’intérêt national et celles de desserte agricole, son Gouvernement entrevoit de réexaminer le schéma national d’aménagement du territoire pour sa plus grande transversalité, en y incluant la problématique des infrastructures de transport, de l’énergie, de communication et de télécommunication, qui peuvent permettre de bâtir l’économie numérique.

« L’inclusivité de la croissance que nous envisageons est un processus qui va s’étaler dans le temps. Il nécessite un cadre de programmation des actions qui soit consensuel et élaboré de manière participative, en impliquant l’ensemble des parties prenantes à l’action de développement. C’est pourquoi, mon Gouvernement envisage de relancer, dans les meilleurs délais, la reprise de la finalisation du Plan national stratégique de développement (PNSD) initié en 2015 », a déclaré le premier ministre.

Si la Rd Congo, grâce au dynamisme de son secteur extractif, figure parmi les pays de l’Afrique subsaharienne qui ont enregistré des taux de croissance économique remarquables au cours de la dernière décennie, ladite croissance s’est avérée à la fois sujette aux aléas de la conjoncture internationale et globalement peu créatrice d’emplois directs.

Sylvestre Ilunga Ilunkamba et son Gouvernement de 65 membres s’engagent à œuvrer pour une croissance inclusive et durable fondée notamment sur une économie nationale diversifiée dont les retombées profiteraient à une majorité des congolais.

Le premier ministre a présenté son programme gouvernemental aux élus du peuple ce 3 septembre 2019. Il a sollicité son approbation et l’investiture de son  équipe.

Emilie MBOYO

Sur le même sujet :

RDC : Tshisekedi annonce cinq réformes à engager par le gouvernement de coalition

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito