Connect with us

a la une

RDC : soixante milliards USD à investir sur dix ans dans les infrastructures publiques

Published

on

RDC : soixante milliards USD à investir sur dix ans dans les infrastructures publiques 1

L’une des ambitions majeures du nouveau président de la République est de booster et consolider la croissance économique en Rd Congo. Félix Antoine Tshisekedi est d’avis que le pays doit consacrer six milliards de dollars américains annuellement, sur dix ans, aux infrastructures, dont 1 milliard de dollars seulement pour leur maintenance.

C’est de cette façon que la RDC pourrait parvenir à combler son retard en rapport au standard des pays en voie de développement.

« Ces infrastructures, base de notre développement, sont nécessaires pour garantir la reconquête de notre économie, particulièrement les infrastructures routières, les ports, les aéroports, l’accès à l’eau et à l’électricité, les nouvelles technologies sous toutes leurs formes », a indiqué le chef de l’Etat.

Pour y parvenir, Félix Tshisekedi instruire au futur gouvernement de réaliser un Plan d’investissements le plus ambitieux, avec les partenaires nationaux et internationaux, en usant de toutes les techniques financières sécurisées possibles, y compris les partenariats publics privés et des financements innovants.

Et de préciser : « notre stratégie d’endettement à moyen et long terme verra notre pays bannir toute dette publique ayant comme contrepartie le gage d’actifs miniers ou d’actifs publics. Nous devons nous protéger et épargner pour les générations futures. »

Al Kitenge : «la RDC doit passer du cercle viscieux à un cercle vertueux»

Dans cette perspective, il sera question de privilégier la dette concessionnelle à long terme orientée vers le financement des infrastructures et le renforcement du capital humain. Finalité de cette rigueur financière : permettre de mieux sécuriser la gestion des revenus de des matières premières.

Pour garantir l’exemplarité, a insisté Félix Tshisekedi, le futur gouvernement devra adopter une politique de stabilité macroéconomique s’appuyant sur une gestion rigoureuse de la dépense publique assortie d’une politique budgétaire prudente.

Eric TSHIKUMA | Zoom Eco

Edito

Advertisement