Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : Taux directeur abaissé de 3%, deux objectifs visés par la Banque centrale !

Published

on

La Banque centrale du Congo (BCC) vient d’abaisser de 3% son Taux directeur. Il est ainsi passé de 18,5% à 15,5%, selon le Comité de politique monétaire (CPM). Double objectif : soutenir l’activité économique et permettre le refinancement aux banques.

En effet, tout l’enjeu de cette réduction du taux directeur vise la relance de l’économie dans un contexte de crise sanitaire ayant impactée sur la vie socio-économique nationale. Toutefois, cela reste conditionné par des perspectives macroéconomiques favorables et de l’absence des risques imminents.

Concrètement, il y a lieu de comprendre de cette mesure de la Banque centrale aura un impact considérable sur le plan financier.

Primo. Le loyer de l’argent va désormais baisser et, par conséquent, le crédit devrait être plus accessible aux agents économiques. Et cela a pour effet de relancer l’investissement et de booster la croissance par l’augmentation de la production, avec comme corollaire la création d’emplois et la consommation.

Secundo. Les banques commerciales pourront, dès à présent, se refinancer au taux de 15,5% auprès de la Banque centrale. Quoi de plus normal qu’elles répercutent cette baisse, et diminuent les taux facturés à leurs propres clients qui s’endettent afin d’inciter la demande de crédits, mieux l’endettement.

A tout prendre, il incombe à la Banque centrale du Congo de veiller à la bonne exécution de cette mesure afin de permettre aux entreprises, opérateurs économiques et épargnants de profiter de ce meilleur moment de s’endetter.

Il y a sept mois, soit en mi-août 2020, la Banque centrale avait relevé son taux directeur de 11,5% à 18,5%. Ce relèvement de 7% était motivé par le souci de resserrer davantage le dispositif de la politique monétaire en vue de contenir l’expansion monétaire et atteindre la positivité.

Et ce, dans un contexte de risques des tensions aussi bien sur les marchés des biens et services que celui de change.

Cette mesure semblait déjà inquiéter certains économistes congolais d’autant plus que ce relèvement, soutenaient – ils, allait impacter négativement la profitabilité des banques commerciales.

Emilie MBOYO

A (RE) LIRE :

RDC : taux directeur de la BCC relevé à 18,5% pour resserrer le dispositif de la politique monétaire

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito