Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : Trois mois d’allégements fiscaux pour faciliter l’importation des produits de première nécessité

Published

on

Le gouvernement a accordé aux opérateurs économiques un moratoire de trois mois à partir du mois d’octobre afin de faciliter l’importation des produits de première nécessité dans le pays. C’est l’une des recommandations de la réunion qui a réunie mercredi 19 octobre les membres de la fédération des entreprises du Congo (FEC) et le ministère de l’économie.

L’objectif poursuivi à travers cette mesure, est d’assurer l’approvisionnement du marché national afin que la RDC ne connaisse pas de pénurie de produits de première nécessité à l’approche des fêtes de fin d’année.

Ce moratoire consiste aux allègements fiscaux et douaniers ainsi que la réduction des contrôles économiques et fiscaux aux frontières, a précisé Modeste Bahati, le ministre nationale d’économie.

Le gouvernement a par ailleurs décidé de mettre à la disposition des importateurs des moyens de paiement en devises pour faciliter l’importation des produits comme le riz, le sucre, l’huile, les poissons et d’autres produits de première nécessité.

Cependant, a précisé M.Bahati, le gouvernement va avant tout miser sur la production intérieure. La mise en disponibilité des devises aux importateurs ne pourra intervenir qu’en cas d’extrême nécessité et pour compléter le déficit de la production intérieure.

Une liste des importateurs attitrés pour bénéficier de ces allégements sera établie afin d’éviter des cas de fraude, a insisté Modeste Bahati.

Une autre réunion aura lieu au ministère de l’Economie nationale dans les jours à venir, apprend – t – on. Cette rencontre dont le but est de recenser les opérateurs économiques éligibles à ces avantages, mettra autour d’une même table le secteur privé et le Gouvernement.

La précédente a mis en face des opérateurs économiques membres de la Fédération des Entreprises du Congo (FEC) et de la Confédération des petites et Moyennes entreprises du Congo (COPEMECO), les ministres Henri Yav Mulang (Finances), Louise Munga Mesosi (Portefeuille), Martin Kabwelulu (Mines), la Vice-ministre du Budget Ernestine Nyoka Kayiba, le Gouverneur de la banque Centrale Déogratias Mutombo Mwana Nyembo, et les responsables des trois régies financières (DGI, DGDA et DGRAD).

Nous y reviendrons avec des détails précis sur ces allégements fiscaux.

Zoom Eco

Advertisement
1 Comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito