Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : vers la révision de la structure de prix des produits pétroliers dans les zones Sud et Est

Avatar of La Rédaction

Published

on

RDC : vers la révision de la structure de prix des produits pétroliers dans les zones Sud et Est 1

La question sur la pénurie des produits pétroliers dans les zones Sud et Est a fait l’objet des discussions, le mercredi 19 janvier 2022, entre le Ministre de l’Economie nationale et celui des Hydrocarbures.

A la lumière de ces échanges, les deux membres du Gouvernement Sama Lukonde n’ont pas exclu une possible mise à jour de la structure de prix des produits pétroliers dans ces deux zones considérées d’ici la fin de cette semaine.

Ayant pris en compte la mesure de la surchauffe actuelle, les deux Ministres qui tentent de rassurer les pétroliers et la population les appellent en même temps au calme.

Pour eux, la hausse de prix des produits pétroliers se justifie par notamment une certaine augmentation du prix moyen frontière. Un paramètre déterminant pour décider de réajuster ou non la structure de prix des produits pétroliers.

De son côté, le Ministre des Hydrocarbures, Didier Budimbu, indique que le problème est plus situé dans la partie Est et il promet de trouver des solutions dans 48 heures.

Rappelons qu’une réunion a eu lieu entre le Ministre des Hydrocarbures et les opérateurs pétroliers. Au menu, les deux parties ont échangé sur un probable réajustement de prix de produits pétroliers dans cette partie du pays.

De l’avis des experts du ministère des Hydrocarbures, c’est le manque de stock dû à l’augmentation du prix moyen frontière qui est à la base de la situation actuelle. Aussi, il se poserait le problème de la paie et du manque à gagner.

« Je demande donc aux pétroliers de rester calmes parce que le Gouvernement s’est engagé à stabiliser le secteur. Dans 48 heures, il y aura une nouvelle structure de prix et chacun va relancer ses activités », a rassuré le Ministre
de l’Economie, Jean-Marie Kalumba.

Dans ce même ordre d’idées, le patron des Hydrocarbures, Didier Budimbu, rassure qu’une solution sera trouvée de façon à ce que toutes les parties prenantes soient satisfaites.

« Les opérateurs pétroliers sont nos partenaires, je pense que ce soit eux ou nous, nous sommes tous congolais. Nous devons donc rechercher le bien-être de la population congolaise », a-t-il affirmé.

A titre illustratif, le prix du litre de l’essence a augmenté de 122% à Kongolo au Tanganyika.

Les deux membres du Gouvernement des warriors se montrent engagés pour décanter cette situation qui risque d’avoir non seulement un effet d’entraînement sur les autres produits de première nécessité mais aussi sur les tarifs de transports en commun. Si rien n’est fait.

Nadine FULA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Advertisement

Edito