Quantcast
Connect with us

a la une

RDC: vers la révision du système d’immatriculation des véhicules

Published

on

Le Gouvernement de la République Démocratique du Congo vient d’adopter, à la dix-neuvième réunion du Conseil des Ministres, du vendredi 10 septembre 2021, le dossier sur la réorganisation du système d’immatriculation des véhicules.

En effet, ce projet tel que présenté par le Ministre de l’Economie nationale, Jean-Marie Kalumba Yuma, permettra au Gouvernement d’accumuler des dividendes considérables favorisant ainsi l’accroissement de ses recettes.

Signalons que l’exécution de cette opération se déroulera à travers plusieurs actions préalables notamment :

-Le lancement d’un appel d’offre, conformément à la loi n°10/010 du 27 avril 2010 relative aux marchés publics ;

– L’implémentation des unités locales de production des plaques d’immatriculation avec l’avantage de réduire la dépendance aux prestataires extérieurs et de créer des nouveaux emplois ;

– L’acquisition d’un logiciel d’immatriculation qui sera intégré au logiciel Sydonia de la Direction Générale des Douanes et Accises (DGDA) pour obtenir automatiquement les numéros de châssis;

Ce logiciel sera également intégré aux unités locales de production des places pour synchroniser l’attribution des numéros sur les plaques.

– La responsabilisation d’un seul acteur pour l’ensemble du processus d’immatriculation des véhicules ;

– La mise en place d’un mécanisme rapide avec la possibilité d’une immatriculation des véhicules dès la frontière avant la traversée du cordon douanier ;

– L’intégration des éléments modernes de sécurisation notamment le quick response (QR) Code ;

– La réduction du prix des plaques d’immatriculation des véhicules ;

– Le remplacement de toutes les plaques d’immatriculation.

Notons que la commercialisation des plaques d’immatriculation est faite par la Division Véhicules de la Direction Générale des impôts (DGI).

Les plaques d’immatriculation de la République Démocratique du Congo, noir sur blanc, portent le drapeau congolais, le sigle CGO, 4 chiffres, 2 lettres et 2 chiffres.

Ce modèle est en application depuis avril 2009 et est construit exclusivement par Utsch Congo, filiale de la firme allemande Utsch AG (de) pour un contrat de 10 ans.

À partir de 2020, tout véhicule sans plaque d’immatriculation, avec plaque étrangère, masquée ou personnalisée est strictement interdit à la circulation sur toute l’étendue du territoire national.

A l’expiration du contrat avec la firme allemande en 2019, la délivrance des plaques d’immatriculation s’était arrêtée privant ainsi de nombreux usagers de ce précieux sésame pour éviter les tracasseries policières.

Martine NGALULA/stagiaire

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito