Quantcast
Connect with us

a la une

Afrique : 4,6 milliards USD de la SFI accordés aux entreprises de la partie subsaharienne entre 2019 et 2020

Published

on

Afrique : 4,6 milliards USD accordés aux entreprises de la partie subsaharienne entre 2019 et 2020

La Société financière internationale (SFI) affirme avoir investi 4,6 milliards USD sur son année fiscale qui va du 1er juillet 2019 au 30 juin 2020, en faveur des entreprises privées en Afrique subsaharienne. Un montant jugé supérieur aux engagements atteints au cours de l’exercice s’achevant en 2019, ressortis à 4,1 milliards USD, malgré les difficultés opérationnelles causées par le coronavirus au cours des trois derniers mois.

Selon l’Agence Ecofin, ces investissements ont porté sur les secteurs de la santé, de l’agro-industrie, de l’énergie solaire, le financement du logement et des infrastructures ainsi que le financement des PME. Ils ont notamment concerné des pays en situation de fragilité et de conflit, dans lesquels la SFI a engagé plus de 1,2 milliard USD de manière directe ou à travers des fonds d’investissement actifs en Afrique.

Dans le cadre de la réponse à la pandémie de coronavirus, l’institution membre du Groupe de la Banque mondiale dit avoir investi 517 millions USD dans des entreprises d’Afrique et du Moyen-Orient, dont 66 % dirigés vers des pays éligibles aux fonds d’aide de l’Association internationale de développement (IDA), le fonds du Groupe de la Banque mondiale pour les pays les plus pauvres.

« A la suite de la crise économique engendrée par la pandémie, nous nous sommes mobilisés pour entretenir cet élan et aider nos clients à préserver leur activité et sauvegarder des emplois qui sont indispensables à la croissance économique et aux moyens de subsistance », a déclaré Sérgio Pimenta, vice-président de la SFI pour l’Afrique et le Moyen-Orient, dans un communiqué signé à ce sujet.

La SFI indique que plusieurs entreprises d’Afrique subsaharienne ont reçu cet « appui » de l’institution. Des banques cotées sur les bourses africaines ont aussi été les bénéficiaires de ces interventions.

Commercial International Bank en Egypte a reçu 100 millions USD, le nigérian Zenith Bank a bénéficié de 200 millions USD, le français Société Générale a mobilisé 200 millions USD pour l’entreprise Addax en île Maurice et en Côte d’Ivoire, le groupe NSIA a bénéficié de 25 millions USD.

Deux autres bénéficiaires se sont ajoutés à la liste le 21 juillet 2020, notamment les groupes bancaires Access Bank au Nigeria (50 millions USD) et Equity Group Holdings au Kenya (50 millions USD).

Olivier KAMO

Advertisement

Edito